Et si on préparait notre fête de la musique en classe ?

C’est bientôt l’été et comme vous le savez bien sûr, le 21 juin c’est aussi la fête de la musique en France, mais aussi dans le monde entier ! Il s’agit d’une initiative française qui a été lancée en 1982 et qui, depuis cette date, ne cesse de grandir et de s’étendre dans toujours plus de pays ! La fin de l’année est proche, on peut travailler différemment, alors je vous propose une dernière initiative sympa qui vous prendra plusieurs séances : Et si on préparait notre fête de la musique en classe ? 

On montera ce projet de fin d’année, en collaboration avec le professeur de musique bien évidemment ! Et de notre côté, les activités seront pensées de manière à réviser les aspects communicatifs et linguistiques travaillés tout au long de l’année. Eh oui, c’est aussi l’intérêt de ce genre d’initiative : on révise malin, en s’amusant !

En classe : 

Afin d’en savoir plus sur le thème de l’activité, on pourra préparer un petit quiz qui permettra à la fois aux élèves de jouer et d’apprendre beaucoup de choses sur la fête de la musique ! Ensuite, sur Internet, vous pouvez trouver de nombreux documents audiovisuels à visionner en clase ou à la maison, sur le thème de la musique et les jeunes.

Quelques idées d’activités à réaliser en groupe :

  • Faire une liste des bonnes raisons de fêter la musique.
  • Faire une liste des bienfaits de la musique.
  • Préparer une affiche personnalisée pour annoncer notre fête de la musique.
  • Préparer une enquête pour savoir qui chante, qui joue d’un instrument, lequel ? Quel instrument est le plus pratiqué dans la classe (ou dans l’établissement) ? etc.
  • Préparer une autre enquête, mais cette fois sur les genres musicaux.
  • Faire un vote pour la chanson de l’année ! (le chanteur, la chanteuse, le groupe, etc.)
  • Faire une playlist de la classe.
  • Choisir une chanson, modifier les paroles, et l’apprendre pour le jour J.

Le jour J :

Choisissez un jour, mettez-vous d’accord avec le professeur de musique, le chef d’établissement car ça peut être aussi une grande fête de toute l’école/collège/lycée. On pourra bien entendu organiser un mini-concert où les élèves chanteront, joueront d’un instrument, présenteront leurs travaux…

Et pour finir en musique, une chanson que j’adore (un chanteur que j’adore) et qui parle justement de MUSIQUE !

Allez, préparez-vous et faites la fête en musique !

Des idées de jeux pour la fin de l’année !

Le mois de juin approche à grands pas, il ne nous reste plus que quelques semaines de cours. Il va commencer à faire chaud, l’été approche, et en classe, ça se ressent, n’est-ce pas ? Pour terminer en beauté, je vous propose des idées de jeux pour la fin de l’année et une série d’activités ludiques qui rendront nos dernières séances plus légères. Attention, ça ne veut pas dire qu’on ne travaille plus, non, non, au contraire, on va justement pouvoir être plus détendus et se permettre de faire des activités différentes sans le stress de se dire « je dois terminer le programme ! ». Voici quelques idées qui, je l’espère, germeront et seront le point de départ d’autres idées brillantes !

  • On joue numérique et on révise malin avec Kahoot / Plickers
  • On lit et on s’affronte par équipe avec Rallye lecture – aller lire dans la cour, sous un arbre…
  • On chante et on mise sur la découverte (exemples – karaoké) : chaque élève doit chercher (à la maison) sur internet une chanson, un bref résumé du sens de celle-ci et une courte présentation du chanteur. En classe, on écoute les chansons et les mini exposés. Le fait que ce soit eux qui fassent découvrir des chansons à leurs camarades, ils adorent ! Pour la classe c’est une découverte, mais parfois pour nous, enseignant(e)s aussi. En effet, certains de mes élèves m’ont souvent surprise en me faisant écouter des chansons que je ne connaissais même pas ! (surtout quand on a des amateurs de rap par exemple dans la classe et ça arrive assez souvent ! Ils sont incollables sur certaines choses, il suffit de forcer un peu les choses pour mieux les connaitre ! Ils sont incroyables ces élèves ! La musique est un bon moyen de motiver nos troupes !!).
  • On regarde des vidéos : exemples de films sympas pour finir l’année.
  • On joue « classique » et on s’amuse : jeux de société (donner des exemples) On mise sur des jeux de société classiques, dans lesquels il y a un minimum d’échanges en français. On forme des groupes et les jeux circulent de tables en tables : les jeux de sept familles (révision de la famille, des professions, tout dépend de la thématique du jeu, il en existe tellement !) – le jeu du Qui est-ce ? (révision de la description physique) – le jeu du touché-coulé (révision des lettres et des nombres) – le jeu du loto (pour réviser les nombres ou du vocabulaire spécifique) – le jeu Dobble (pour réviser du vocabulaire, c’est pareil, il en existe beaucoup et on peut même le créer soi-même ! Voici justement un lien vers un site qui propose justement d’adapter ce jeu à des fins pédagogiques en classe de langue.
  • Ce que j’aime aussi faire quand l’année se termine, c’est reprendre les thèmes lexicaux travaillés pendant l’année et inventer un jeu pour chacun d’eux: un jeu dans lequel toute la classe participe, en groupe ou individuellement, un jeu dans lequel les élèves doivent bouger dans la classe (je suis une grande fan de l’apprentissage en mouvement vous le savez bien 😉 ).


Conclusion : J’espère que ces propositions vous ont plus et vous donneront d’autres idées à développer ! D’ici là, créez et surtout amusez-vous bien !

La résolution de conflits, ça se travaille aussi en français !

Les conflits : ça fait partie de l’école et du vivre ensemble. C’est comme l’erreur, ça fait partie de l’apprentissage. Cependant, apprendre à les résoudre, ça fait partie des tâches de l’enseignant. En français, c’est aussi une bonne manière de les appréhender.

Des classes concrètes

Travailler sur du concret, dans la mesure du possible, c’est ce que j’essaie de faire. Pour les élèves, c’est motivant et ça les intéresse puisqu’on travaille sur du réel. Ce n’est pas toujours possible, tout dépend des contenus. On peut tout à fait travailler ces questions sur notre temps de classe, pendant des sections « citoyennes » que l’on aménage dans notre emploi du temps. Chercher à comprendre la notion de conflit c’est déjà savoir définir ce que c’est : Qu’est-ce qu’un conflit ? Quelles sont ses causes et impacts ? Continuer la lecture

Le Printemps des poètes en classe !

Le 21 mars, c’est bientôt ! Pour ceux qui ne le savent pas c’est la journée mondiale de la poésie. Dans les écoles aussi, on fête la poésie et on commence même plus tôt, avec un autre grand événement autour de la poésie : le printemps des poètes !

20ème édition : du 3 au 10 mars, en France, c’est le printemps des poètes. Cette manifestation est liée au milieu scolaire et dans les écoles, les petits de la maternelle jusqu’aux grands, du lycée y participent, à leur manière. Que font-ils exactement ? Les enseignants et leurs apprenants participent et assistent à de nombreuses actions : lectures de poèmes – correspondances et rencontres avec des poètes – expositions – ateliers d’écriture – concours – etc. Continuer la lecture

La Chandeleur en vidéos. Des crêpes, ça vous dit ?

Plus que quelques jours et nous dirons au revoir à janvier et bonjour à février ! Et vendredi, c’est le 2. Que se passe-t-il le 2 février ? C’est un jour important en France : c’est la Chandeleur ! C’est la fête des chandelles autrement dit, la fête des lumières. Pour tous les Français, c’est le jour des crêpes ! Comme ça tombe vendredi, pourquoi pas ne pas organiser un petit goûter-crêpes en classe de français ? On peut aussi profiter de nos prochaines séances pour faire de petites activités sur le thème de la Chandeleur.

    • Histoire de la Chandeleur : Commencez par écouter ce podcast avec vos élèves de secondaire-lycée. Ils prennent des notes puis vous leur poserez des petites questions.

  • Pour commencer, voici une vidéo qui permettra d’apporter des éléments de réponse à une question : pourquoi on mange des crêpes à la Chandeleur ?

  • La recette : ustensiles, ingrédients, quantités. Suivons la recette d’un maître-crêpier.

    • Le pliage : en 4, roulée, en triangle , etc. Comment vous les pliez ? Les élèves visionnent la vidéo, observent les pliages, les reproduisent et cherchent les noms de chacun des pliages.

  • Dossier pédagogique pour la classe : voici quelques documents utiles pour nos cours de français.

Moi, le 2 je mange des crêpes, et vous ? Et pour moi, ça sera crêpes au sucre et pour vous ?

Mes bonnes résolutions pour une année 2018 riche en français !

Nous voilà de retour ! Vous avez très certainement profité un maximum de ces vacances et fêté comme il se doit les célébrations de fin d’année et vous avez bien raison !  C’est le moment de reprendre le chemin de l’école et à cette occasion, toute l’équipe de Pearson FLE se joint à moi pour vous souhaiter une très bonne année 2018 ! 

Une nouvelle année est souvent synonyme de nouveau départ n’est-ce pas ? En effet, le début d’année sous-entend également bonnes résolutions. Donc, vous en êtes où côté résolutions ? Vous êtes du genre à vous y tenir ou pas du tout ? Lisez plutôt cet article qui vous procurera de bons conseils si vous êtes décidés ! Et une règle à suivre : ne jamais se fixer des objectifs trop difficiles à tenir afin d’éviter les frustrations, l’objectif étant de tenir bon sur la durée ! Continuer la lecture

Des idées de choses à faire au moment de Noël, à l’école et ailleurs.

Le mois de décembre est toujours un mois particulier car la magie de Noël opère de différentes manières. Et puisque c’est notre dernier billet de 2017, votre dernière semaine de cours de l’année (!!), nous allons faire une petite liste de choses à faire au moment de Noël, à l’école et ailleurs. En classe, vous êtes très certainement en pleines activités autour du thème des fêtes de fin d’année.

Commençons par faire une liste des choses à faire tout au long du mois : une bonne manière de travailler le vocabulaire. Continuer la lecture

Qu’est-ce que la méditation en classe et comment l’appliquer avec nos élèves de FLE ?

Comme une nouvelle semaine se profile, un nouveau billet FLE est là ! Nous avons  décidé de parler de la pleine conscience pour les enfants. Nous vivons dans un monde agité, nous courrons sans cesse après le temps. Ce n’est pas la question, mais  : à quoi bon ?! Cette course que nous menons en permanence et qui, finalement, rythme nos vies, agite nos enfants et résultat des courses : ils sont stressés et fatigués. Qu’est-ce que ça veut dire exactement ? À quoi sert la pleine conscience et comment l’appliquer en classe, avec nos élèves, c’est le programme que je vous propose cette semaine ! Continuer la lecture

C’est la semaine du goût à l’école !

Cette semaine, je vous propose un billet FLE avec beaucoup de « goût » puisque c’est la

www.legout.com

semaine du goût en France. En effet, du 9 au 15 octobre 2017, on fête le goût, dans les écoles mais pas seulement. De nombreuses animations sont organisées à cette occasion, un peu partout.

On l’a répété à plusieurs occasions, nos élèves (et les enfants en général) apprennent en faisant. Mais si on fait intervenir les 5 sens, on est complètement dans l’expérience réelle et vécue ! Alors, vivre son apprentissage est un besoin ! La prédagogie active fait partie de ce qu’on appelle la pédagogie expérientielle : la compétence entre en action !

Présentation de l’événement : cet événement autour du goût en est à sa 28ème édition. Au début, on parlait de « Journée du goût » mais désormais, c’est une semaine complète que l’on dédie au goût ! À l’origine de la fête du goût, les industriels du secteur du sucre. Le ministère de l’Éducation nationale est partenaire de l’événement. Quel est l’objectif en fait ? Posez la question à vos élèves. Il s’agit avant tout d’éduquer les consommateurs et surtout les enfants, au goût, mais aussi : aux goûts. En 1990, on décide donc de créer cet événement, depuis, plusieurs pays ont repris et développé l’idée.

Débat autour du sucre et du bien manger : il faut savoir qu’au début, un des objectifs était aussi de contrer la mode du « light » en dénonçant la substitution du sucre par d’autres composants. Demandez à vos élèves ce qu’ils en pensent : le sucre est-il important ? Pourquoi ? Aujourd’hui, on parle surtout du bien manger et on cherche à sensibiliser les plus jeunes. De même, on leur demande ce que c’est de bien manger.

Initiatives : Des leçons de goût totalement gratuires, sont proposées dans les écoles en France, l’enseignant n’a qu’à s’inscrire et à solliciter sa leçon, un intervenant se rendra dans son école, le jour souhaité. Ce professionnel de la terre et de l’assiette transmettra ses connaissances aux élèves et leur proposent des activités ludiques autor du goût. Qui sont ces professionnels ? Vos élèves répondent : des artisans, des agriculteurs, des producteurs, des chefs, etc. Des animations ont lieu partout en France, vous n’avez qu’à consulter le programme selon votre région ! Il y a même un jeu de piste très amusant : prêts pour la chasse au trésor !

Avec nos élèves : Comme nous ne sommes pas en France, nous ne pouvons pas prétendre à recevoir ces leçons de goût. Cependant, nous pouvons organiser de petits ateliers ludiques autour des aliments. Lancez le sujet en leur posant des questions : Aimez-vous manger ? Qu’est-ce que vous aimez manger ? Est-ce important de bien manger ? Qu’est-ce qui fait que vous avez envie de manger telle ou telle chose ? La vue est importante au moment des repas ? Pourquoi ? Avec les plus grands, on mettra en place des discussions-débats sur le thème de la nourriture : les aliments bio, l’alimentation et la santé, etc.

Dans ce sens, on affirmera bien évidemment que les cinq sens sont en éveil au moment de manger :

  • la vue : la vue nous aide à reconnaitre ce que l’on mange. Une jolie présentation nous fait envie, une assiette bien présentée de même. En effet, la vision nous met en appétit. Nous sommes beaucoup plus à l’aise avec la vision. Depuis tout petit, nous reconnaissons les objets qui nous entoure par la vue. La vision nous met en alerte face à un aliment périmé, trop mûr ou encore que l’on n’aime pas. Les aliments et les couleurs : on proposera de petites devinettes ! On pourra aussi prononcer le nom d’un aliment et les élèves devront lui associer la bonne couleur.
  • le toucher : on pourra leur faire toucher des aliments les yeux bandés et ils devront reconnaitre de quoi il s’agit. On pourra même former des équipes, on enfermera dans des sachets divers ingrédients : des pâtes, du riz, de la farine, du sucre, etc. C’est très amusant !
  • l’odorat : pas si simple de travailler l’odorat en classe de français, n’est-ce pas ? Une fois n’est pas coutume, à l’occasion de cet événement, on réalise des activités qu’on n’a pas l’habitude de faire ! Et pour l’odorat, rien de tel qu’un petit jeu olfactif où on met notre nez à l’épreuve ! Qui reconnaitra les odeurs proposées parmi sirop de fraise, jus de pomme, sirop de menthe, etc.
  • l’ouïe : lorsque l’on mange nous avons l’occasion d’entendre des bruits liés à notre dégustation. Alors, écoutons, reconnaissons et identifions ! Tout commence dès l’emballage, soyons imaginatifs ! Faites remarquer à vos élèves que la langue détecte la saveur alors que le nez, l’arôme.
  • le goût : différencier les saveurs des aliments : sucré, salé, acide, amer.

D’autres idées d’activités : le thème du goût et de la nourriture nous ouvre un large éventail d’activités à développer en classe. On peut :

  • parler des métiers autour de l’alimentation, de la cuisine, de la production et de l’élevage.
  • choisir un aliment, un produit et voir son cycle de vie, ses dérivés, etc.
  • choisir un chef étoilé de sa région et faire une recherche sur sa formation, ses idées, sa philosophie, etc.
  • les expressions autour des aliments (ramener sa fraise, marcher sur des oeufs, etc.)
  • la table française a du goût. On abordera le sujet des lois de la table : le politesse, le vocabulaire, etc.
  • les plats typiques français
  • le tour du monde des aliments (les plats d’ailleurs)
  • les aliments et les saisons (fruits et légumes)
  • travailler sur une recette
  • organiser un petit-déjeuner ou un goûter typique français en classe.
  • etc.

La nourriture, la cuisine et les repas font partie intégrante de la culture française. Allons-y goûtons ! C’est en goûtant que la liste des aliments que nous aimons s’allonge !! Et le goût, comme nous l’avons vu, est une expérience sensorielle unique qui inclut nos 5 sens !

C’est parti pour une semaine riche en expérience gustative, en français ! 

 

Toulouse : étape nº6 de notre tour des capitales des nouvelles régions

Les habitués attendent ce moment avec impatience, le dernier lundi de chaque mois, nous publions un nouveau billet de notre nouvelle saga : le tour des capitales des nouvelles régions de France. Et comme c’est la fin de l’année (scolaire), on pense immédiatement, soleil, mer et vacances. Cette semaine, je vous propose une escale en région Occitanie. Connaissez-vous cette région ? Quelle est la capitale de cette nouvelle région ? Bien vu, il s’agit de la ville de Toulouse. Suivez-moi et partons à  la découverte de cette jolie ville !

Présentation : Appelée aussi la « ville rose », Toulouse est une ville du sud de la France situé à une heure de la mer et une heure de la montagne. Son cadre de vie agréable lui permet d’être très bien située dans le classement des villes où il fait bon vivre. Pour en savoir plus, il sera intéressant de laisser les élèves en faire la découverte sur internet. Demandez-leur de chercher les endroits à voir et à visiter à Toulouse. Alors, concernant le surnom de la ville, les élèves émettront dans un premier temps des hypothèses. Quelques-uns d’entre eux sont peut-être déjà  allés à Toulouse et sauront exprimer avec certitude pourquoi « ville rose ». En effet, ce qui nous frappe lorsqu’on arrive à Toulouse c’est la couleur particulière des bâtiments allant du rose à l’orange foncé. Et lorsque le soleil se couche, les derniers rayons brillent de mille feux sur les façades des bâtiments de la ville : tout simplement ma-gni-fique !

Quel est le symbole de la ville ? Il y a de nombreux symboles attribués à Toulouse. On en profitera pour inviter les élèves à chercher quel est le blason de la ville et d’expliquer sa signification. Cependant, ce qui nous intéresse ici, est l’aspect floral, romantique et de développer notre odorat (chose que l’on fait trop peu souvent en classe !). Alors, sachez que Toulouse est aussi connue comme la cité de la violette ! À quel moment fleurit cette petite fleur ? Bravo, oui, c’est en hiver qu’on peut voir fleurir la violette. La Violette de Toulouse est même une marque déposée, il y a toutes sortes de produits dérivés que l’on peut acheter !

La Cité de l’espace : Les passionnés de conquête spatiale, de fusées et d’astronautes font le déplacement pour visiter la Cité de l’Espace, un parc à thème scientifique qui proposent tout un tas d’expériences ludiques.

Quelques expériences à vivre à Toulouse :

  • manger un bon cassoulet (spécialité gastronomique) : lors de la visite de la ville, la dégustation d’un bon cassoulet toulousain est une étape incontournable ! De quoi est-il composé ? Posez la question à vos élèves.
  • assister à un match de rugby (Toulouse est la capitale du rugby français) : l’équipe du stade toulousain est surnommée les « rouge et noir ». Vos élèves sont peut-être des fans de rugby ?
  • flâner sur la Place du Capitole : un vrai chef d’oeuvre néoclassique. C’est aussi le siège du pouvoir municipal depuis le XIIº siècle. Vos élèves auront à découvrir ce qu’il y a en son centre : que représente ce symbole ?

Le saviez-vous ? : Toulouse a été nommée ville la plus dynamique de France !

Le mot nouveau : « chocolatine » Qu’est-ce que ça peut être ? Du pain et du chocolat ? Eh non ! À Toulouse, si vous allez dans une boulangerie et que vous voulez manger un bon pain au chocolat, il faudra dire « chocolatine ».