Tutoyer ou vouvoyer ses élèves ? Une question délicate pour un prof de FLE

Aucune règle ne permet en français de systématiser à 100% l’utilisation du tutoiement et du vouvoiement. Il y a de nombreuses variables à prendre en compte et les avis divergent beaucoup. C’est un sujet particulièrement sensible dans le monde de l’enseignement car le fait de se tutoyer ou de se vouvoyer est un élément déterminant dans la relation professeur-élèves.

S’il est vrai qu’en Espagne le tutoiement semble largement majoritaire dans le primaire et le secondaire, il convient à mon avis, lorsque l’on y enseigne le FLE, de se poser la même question que les profs qui enseignent en France : dois-je tutoyer ou vouvoyer mes élèves ? En effet, il ne me paraît absolument pas contradictoire de décider de vouvoyer ses élèves lorsqu’on s’adresse à eux en français et de les tutoyer si l’on doit le faire en espagnol. Beaucoup d’enseignants d’espagnol en France tutoient leurs élèves en espagnol et les vouvoient en français, et ce d’une manière totalement naturelle.

Il est évident que la réponse à la question précédente n’est pas facile puisque même le principe de réciprocité n’est pas préconisé par tous : certains estiment que le prof et les élèves doivent utiliser le même pronom, d’autres qu’il faut marquer la différence de rôle.

Je crois qu’il s’agit avant tout d’une question personnelle et que chaque professeur doit prendre la décision la plus adaptée à sa situation concrète et au type de relation qu’il veut établir avec ses élèves.

Je me suis cependant permis d’établir une liste de possibles avantages du tutoiement et du vouvoiement, qui n’est bien sûr pas exhaustive.

 

 

Possibles avantages du tutoiement:

-Il permet de créer une proximité avec l’élève.

Le vouvoiement peut être considéré comme trop distant et pouvant parfois être utilisé pour refléter un sentiment de mépris de la part du prof.

Le vouvoiement peut paraître un peu artificiel, car, hors de l’école, il n’est pas naturel de tutoyer en français un enfant de moins de 13-14 ans.

 

Possibles avantages du vouvoiement:

-Il permet à un enseignant peu expérimenté de garder avec ses élèves une distance plus facile à gérer qu’une familiarité complexe.

-Il permet de marquer le respect envers les élèves et donc d’enseigner par l’exemple le respect d’autrui (et notamment le respect dû au professeur)

-Il permet de faire comprendre à l’élève que chaque personne occupe un rôle bien déterminé dans la société et qu’il existe des règles à suivre associées à chacun d’entre eux.

-Il permet de préparer les élèves à faire face à des conversations où leur interlocuteur utilise le vouvoiement et d’éviter ainsi qu’ils puissent alors se sentir socialement inférieurs à lui.

Certains élèves apprécient le fait d’être vouvoyés parce qu’ils sentent qu’on les traite comme des adultes responsables. De plus, le vouvoiement les aide à prendre conscience que ce sont eux qui ont le rôle le plus important dans le processus d’apprentissage.

Le tutoiement peut être parfois utilisé de manière condescendante et refléter alors un sentiment de supériorité de la part du prof.

 

Mon intention ici est avant tout de lancer le débat, c’est pourquoi j’attends avec impatience le témoignage des profs de FLE en Espagne. Je suis sûr que leur expérience sera très enrichissante pour tous ! Merci d’avance !