Toulouse : étape nº6 de notre tour des capitales des nouvelles régions

Les habitués attendent ce moment avec impatience, le dernier lundi de chaque mois, nous publions un nouveau billet de notre nouvelle saga : le tour des capitales des nouvelles régions de France. Et comme c’est la fin de l’année (scolaire), on pense immédiatement, soleil, mer et vacances. Cette semaine, je vous propose une escale en région Occitanie. Connaissez-vous cette région ? Quelle est la capitale de cette nouvelle région ? Bien vu, il s’agit de la ville de Toulouse. Suivez-moi et partons à  la découverte de cette jolie ville !

Présentation : Appelée aussi la « ville rose », Toulouse est une ville du sud de la France situé à une heure de la mer et une heure de la montagne. Son cadre de vie agréable lui permet d’être très bien située dans le classement des villes où il fait bon vivre. Pour en savoir plus, il sera intéressant de laisser les élèves en faire la découverte sur internet. Demandez-leur de chercher les endroits à voir et à visiter à Toulouse. Alors, concernant le surnom de la ville, les élèves émettront dans un premier temps des hypothèses. Quelques-uns d’entre eux sont peut-être déjà  allés à Toulouse et sauront exprimer avec certitude pourquoi « ville rose ». En effet, ce qui nous frappe lorsqu’on arrive à Toulouse c’est la couleur particulière des bâtiments allant du rose à l’orange foncé. Et lorsque le soleil se couche, les derniers rayons brillent de mille feux sur les façades des bâtiments de la ville : tout simplement ma-gni-fique !

Quel est le symbole de la ville ? Il y a de nombreux symboles attribués à Toulouse. On en profitera pour inviter les élèves à chercher quel est le blason de la ville et d’expliquer sa signification. Cependant, ce qui nous intéresse ici, est l’aspect floral, romantique et de développer notre odorat (chose que l’on fait trop peu souvent en classe !). Alors, sachez que Toulouse est aussi connue comme la cité de la violette ! À quel moment fleurit cette petite fleur ? Bravo, oui, c’est en hiver qu’on peut voir fleurir la violette. La Violette de Toulouse est même une marque déposée, il y a toutes sortes de produits dérivés que l’on peut acheter !

La Cité de l’espace : Les passionnés de conquête spatiale, de fusées et d’astronautes font le déplacement pour visiter la Cité de l’Espace, un parc à thème scientifique qui proposent tout un tas d’expériences ludiques.

Quelques expériences à vivre à Toulouse :

  • manger un bon cassoulet (spécialité gastronomique) : lors de la visite de la ville, la dégustation d’un bon cassoulet toulousain est une étape incontournable ! De quoi est-il composé ? Posez la question à vos élèves.
  • assister à un match de rugby (Toulouse est la capitale du rugby français) : l’équipe du stade toulousain est surnommée les « rouge et noir ». Vos élèves sont peut-être des fans de rugby ?
  • flâner sur la Place du Capitole : un vrai chef d’oeuvre néoclassique. C’est aussi le siège du pouvoir municipal depuis le XIIº siècle. Vos élèves auront à découvrir ce qu’il y a en son centre : que représente ce symbole ?

Le saviez-vous ? : Toulouse a été nommée ville la plus dynamique de France !

Le mot nouveau : « chocolatine » Qu’est-ce que ça peut être ? Du pain et du chocolat ? Eh non ! À Toulouse, si vous allez dans une boulangerie et que vous voulez manger un bon pain au chocolat, il faudra dire « chocolatine ».

 

Vacances studieuses ou pas ? Quelques idées.

C’est bientôt les vacances ! Vacances bien méritées ! Le mois de juin touche à sa fin, c’est l’heure de faire le bilan. Il est sûrement positif, mais nous le savons tous, l’enseignement est en constante transformation et nous, enseignants, il nous faut nous adapter à tous ces changements pour améliorer nos techniques de classe, faciliter les apprentissages de nos élèves et toujours chercher de nouvelles idées motivantes pour tout le monde !

Voici quelques idées pour ceux qui décident de faire rimer : vacances-plaisir avec vacances-studieuses !

1) Partir en France en immersion linguistique pour améliorer votre niveau delangue : seul(e) ou à plusieurs, entre amis ou en famille, quoi de mieux que de se retrouver dans le pays pour pratiquer la langue et se réactualiser ! Comme tout le monde, on a tendance à utiliser trop souvent les mêmes mots, les mêmes expressions ! Un petit voyage en France et être au contact de Français, c’est la meilleure solution pour y remédier et redéclencher certaines choses (endormies dans un petit coin de notre cerveau). Il existe de nombreux organismes qui proposent également des programmes purement linguistiques pour les professionnels de l’enseignement du FLE. C’est aussi une bonne solution ! Lire la suite

Lille : Étape nº5 de notre tour des capitales des nouvelles régions.

Depuis le mois de janvier, le dernier lundi de chaque mois, nous vous proposons notre série, qui vous permet de vous évader le temps d’un « billet-culture » et de visiter les nouvelles capitales de régions. Après Strasbourg, nous revoilà pour l’étape nº5 : destination Lille.

On peut distribuer les tâches par groupe : chaque groupe travaille sur un aspect de la ville comme ci-dessous.

Présentation : Avant le 1º janvier 2016, Lille était la capitale de la région Nord-Pas-de-Calais. Suite à la réforme des région, elle est désormais la capitale de la nouvelle région « Hauts-de-France ».  C’est une ville jeune, dynamique et festive, appelée aussi « Capitale des Flandres ».

Une ville riche en art : Lille est le berceau du Musée d’Art Moderne et du Palais des Beaux Arts. Ce Palais est classé comme étant le second musée généraliste de France, juste après le Louvre ! Rendez-vous au centre-ville pour admirer l’architecture et le beau Vieux-Lille d’inspiration flamande. En effet, si vous allez sur la Grand-Place, sachez que des boulets de canon autrichiens sont toujours incrustés dans la façade ! L’influence flamande est aussi très présente au niveau gastronomique. Ne manquez pas de déguster : les gaufres, le spéculoos, la bière, les moules-frites et d’autres noms de plats imprononçables, comme le potjevleesch, le welsh ou le waterzoï.

Carrefour européen : On aime Lille et sa proximité avec l’Angleterre et la Belgique. Au coeur du triangle Paris-Londres-Bruxelles, cela confère à la ville un dynamisme incontournable. Notez bien que depuis Lille, vous êtes situés à environ une heure de Londres, une heure de Paris et 30 minutes de Bruxelles ! Tout cela est dû à l’excellent réseau dont dispose la ville et sa région : gares TGV, autoroutes et tunnel sous la Manche. Elle bénéficie donc d’une position stratégique idéale : c’est le coeur d’une métropole européenne !

Le saviez-vous ? : le Nord de la France est réputé pour ses industries textiles. Alors, si vous souhaitez renouveler votre garde-robe, il y a de bonnnes adresses. Effectivement, à Roubaix, à deux pas de Lille, il y a une usine qui est une ancienne filature et qui propose aujourd’hui des marques dégriffées ! Pour acheter pas cher, il y a aussi de nombreux vide-greniers de quartier qui vous permettront de dénicher des pièces inédites, à prix très bas. Pour faire une petite parenthèse, en classe, n’hésitez pas à travailler le vocabulaire et montrez-leur des photos à l’appui !).

Le mot nouveau : « ch’tis ». Les ch’tis et le ch’ti : mais qu’est-ce que c’est que ça ? Le ch’ti est une langue parlée dans le nord de la France. C’est donc un patois qui a plusieurs dénomminations : chti, ch’ti, chtimi ou ch’timi. Ce mot a été créé par les Poilus pendant la Première Guerre Mondiale, à partir des mots « ch’est ti, ch’est mi »  (c’est toi, c’est moi). Les Ch’ti désigne donc les habitants de la région Nord-Pas-de-Calais.

Événement : chaque année, l’événement incontournale à Lille, c’est sa braderie ! Début septembre, pendant deux jours et deux nuits, des gens affluent de toute part pour assister et participer au plus grand marché aux puces d’Europe. Tout se vend et tout s’achète, les chineurs (encore un mot à faire découvrir !) y trouvent toujours leur bonheur !

Qui a dit que les gens du nord étaient froids et désagréables ? Vous n’avez pas vu le film « Bienvenue chez les Ch’tis »? Et si vous doutez encore, rendez-vous à Lille pour vous imprégner de la joie de vivre lilloise !

Bordeaux : Étape nº3 de notre tour des capitales des nouvelles régions.

Les habitués attendent ce moment avec impatience, le dernier lundi de chaque mois, nous publions un nouveau billet de notre nouvelle saga : le tour des capitales des nouvelles régions de France. Cette semaine, pour notre 3º étape, nous faisons escale dans la région Nouvelle Aquitaine. Et, quelle est la capitale de cette nouvelle région ? Bien vu, il s’agit de la ville de Bordeaux. Alors, suivez-moi et partons à la découverte de cette jolie ville !

Présentation : Parmi toutes les grandes villes de France, Bordeaux, fait partie des villes où il fait bon vivre. En effet, elle est réputée pour sa qualité de vie. Au cours des dernières années, il y a eu de nombreux travaux et c’est une ville dynamique, attractive et resplendissante que nous allons visiter cette semaine ! Afin de proposer un exercice de géographie, on demander à nos élèves de situer Bordeaux sur la carte de France. Elle est situé entre l’Océan Atlantique et le fleuve, la Garonne. L’eau est donc très presente et savez-vous pourquoi la ville porte le nom de « Bordeaux » ? Posez la question à vos élèves. Sont-ils capables de faire le lien entre sa position privilégiée « au bord de l’eau » et son nom ? Finalement, c’est sa position qui lui a donné son nom.

Une ville incontournable à l’échelle internationale : Bordeaux a été élue deuxième destination incontournable du monde, en 2016, par le New York Times, ville préférée des français selon le CSA, reconnue « European Best Destination » par les internautes avec plus de 40.000 votes recueillis … La ville accumule les titres, nationaux et internationaux. Depuis 2015, elle est devenue la destination européenne à la mode.

La gastronomie et le vin : il s’agit d’une région viticole. D’ailleurs, la ville est souvent connue pour les vins de Bordeaux. Tout le monde a entendu parler des vins de Bordeaux. Saviez-vous que les origines viticoles de cette région remontent à plus de 2000 ans ! Des vignobles existaient déjà avant l’arrivée des Romains ! Si vous allez à Bordeaux, vous devez obligatoirement visiter un centre culturel inédit entièrement dédié au vin : La Cité du Vin. Amants du vin ou non, vous serez emerveillés devant l’architecture du bâtiment, qui constitue un voyage en elle-même. Profitez-en pour montrer des photos de la Cité du Vin en classe, aux élèves et demandez-leur ce que ça représente, à quoi ça leur fait penser ? (le vin qui tourne dans le verre, le fleuve la Garonne, en mouvement, etc.).

Le saviez-vous ? : Le lieu le plus photographié de Bordeaux est le miroir d’eau.

https://commons.wikimedia.org/wiki/File%3AMiroir_d’eau_Bordeaux_5.jpg

Situé face à un lieu emblématique de la ville, la Place de la Bourse, c’est une scène de jeu permanente pour les enfants qui jouent les pieds dans l’eau, un endroit où flânent les amoureux, où on se rafraichit en été, etc. Demandez à vos élèves de chercher des photos, vous en verrez de magnifiques sur Internet : notamment celle de la Place de la Bourse reflétée dans le plus grand miroir d’eau du monde. Cette photo, de nuit, est tout simplement superbe !

Un chiffre : 2007, c’est l’année qui marque l’inscription du Port de la Lune de Bordeaux au Patrimoine de l’UNESCO. Qu’est-ce que le « Port de la Lune »? Posez la question en classe. Alors, oui, c’est tout simplement le nom du port de Bordeaux ! Mais pourquoi la Lune ? Encore une recherche à faire ou un travail d’observation et de description à partir du blason de la ville.

Et pour finir, je vous offre des images  ! Voici le clip de la ville : une merveille !

Mieux connaitre la France d’outre-mer

Et puisqu’une nouvelle semaine s’avoisine, un nouveau billet FLE s’annonce. Cette semaine, nous avons décidé de parler de la France, mais de sortir de la métropole pour mieux connaitre la France d’outre-mer.  Nous vous proposons de répondre à cette question, pourtant simple mais en même temps, d’en apprendre un peu plus, car nous savons peu de choses finalement sur cette France : Qu’est-ce que la France d’outre-mer ? À plusieurs reprises, nous avons parlé de Francophonie et de la langue française mais finalement, nous nous sommes très peu intéressés à ces endroits et à ces Français qui vivent un peu partout dans le monde ! Suivez le guide pour mieux connaitre cette autre France : dépaysement garanti pour ce post 😉

800px-Outre-mer

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Outre-mer.png?uselang=es

  • Définition : Les DOM-TOM (départements et territoires d’outre-mer), la France des trois océans, sont deux manières d’appeler la France d’outre-mer. Ces expressions qualifient donc les territoires français répartis dans le monde. Ces anciennes colonies, bien qu’éloignés géographiquement de la métropole, font bien partie de la République. En classe, on parle souvent à nos élèves, des pays parlant le français dans le monde pour leur faire voir l’importance de la langue, mais nous ne nous attardons pas vraiment sur ces territoires, qui sont pourtant français.
  • Activités : demander à vos apprenants d’expliquer pourquoi cette autre France est aussi appelée « France des trois océans » ? Combien de territoires représente la France d’outre-mer ? C’est important aussi de la savoir. (Réponse : 13). Ensuite, il est important qu’ils puissent visualiser ces territoires sur une carte. Posez-leur des questions pour les orienter. Tous ces territoires sont des îles ? Munissez-vous d’un planisphère et préparez de petites devinettes. Au préalable, vous dévoilerez bien sûr, les noms de ces petits « paradis » français dispersés sur le globe. Exemple de devinette : « Je suis une île de l’Océan Indien qui a longtemps été inhabitée. Je suis devenue une colonie, au XVIIIº siècle. » (Réponse : La Réunion). « Je ne suis pas une île. Je suis située sur le continent Américain, voisine du Brésil, mon territoire est recouvert à 95% par la forêt amazonienne. » (Réponse : La Guyane). Proposez les petites devinettes aux élèves, ils essaient de trouver la réponse et de localiser l’endroit sur le planisphère. C’est une manière assez ludique de leur faire découvrir la France ! Une fois identifiés et localisés, ils ne vous restera plus qu’à leur montrer des photos ou vidéos de ces endroits « magiques ». Ce site est idéal, n´hésitez pas le consulter. Il será très utile si vous décidez de demander à vos élèves de réaliser un petit exposé pour mieux connaitre cette France d’outre-mer.
  • Quelle est la différence entre Français et français ? Comme vous le voyez, c’est la majuscule qui fait toute la différence. Nous allons tout d’abord nous intéresser à ces Français, habitants d’outre-mer, nous poursuivrons la visite par un peu de culture lexicale car le français de métropole n’est pas tout à fait le même que le français d’outre-mer.
  • Les Français de France, mais d’ailleurs : ce qui caractérise surtout les populations d’outre-mer, c’est leur grande diversité culturelle (diversités d’origines, sociales, socio-économique, etc.). Par contre, soulignez bien en classe que ce sont des citoyens français qui ont les mêmes droits et devoirs qu’un citoyen de métropole. La population d’outre-mer a tendance à augmenter, de nombreux Français de métropole qui partagent le goût de l’aventure, décident de tout quitter pour partir s’installer sur un de ces territoires.
  • Les français d’ailleurs : la France d’outre-mer dispose d’un patrimoine linguistique d’une grande richesse. On parle aussi d’ailleurs des langues de France, des langues françaises. Elles font partie du patrimoine linguistique de la Nation. Ce plurilinguisme français constitue une des richesses de la France.  Toutes ces langues contribuent sans nul doute possible, au rayonnement culturel de la France dans le monde. Consultez ce site sur les langues de France en chanson.

Pour finir, il serait intéressant de demander aux élèves de préparer un petit exposé à la classe. L’objectif ? Mieux connaitre la France d’outre-mer. Ils travaillent en groupe, chaque groupe présente un territoire d’outre-mer. La conclusion de tout ce travail sera bien évidemment de vous donner envie de voyager mais dans un premier lieu, de réaffirmer que la France est une grande puissance mondiale, riche culturellement et au niveau linguistique et c’est grâce aussi à l’outre-mer !

Soyons prêt(s) à faire découvrir la France d’outre-mer à nos élèves !

Évènements culturels à ne pas manquer en janvier !

Puisque la culture doit être au cœur de nos cours de FLE et puisque nous sommes tous des amateurs de culture française, le billet de cette semaine nous permet defautes typiques des hispanophones en français parler d’Art avec une majuscule. Nous allons découvrir ou redécouvrir deux évènements culturels français, à ne pas manquer en janvier ! Il s’agit de deux festivals (notez au passage le pluriel du mot « festival »), l’un de cinéma et l’autre de bande dessinée. Vous voyez de quoi je veux parler ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet en classe, vous pourrez proposer à vos élèves, cette activité préalable : commencez par demander à vos élèves, quels sont les différents arts ? Savent-ils répondre ? Ils les énumèrent. Vous les notez au tableau. Afin de les aider, vous leur indiquer de penser d’abord aux arts les plus anciens. Il est peut-être plus simple de proceder par ordre chronologique. Lire la suite

Organiser un échange linguistique en classe de FLE

L’organisation d’un échange linguistique n’est pas une mince affaire, préparer un séjour linguistique requiert force, organisation, constance et bien sûr, et commefautes typiques des hispanophones en français toujours j’ai envie de dire : motivation ! C’est un travail de longue haleine, un projet linguistique qui s’étend sur toute une année et devient surtout la clé de voûte de notre enseignement tout au long de l’année scolaire en question. Alors, par ce billet, nous avons souhaité vous apporter des conseils, des idées mais aussi et surtout souligner les aspects positifs que tout échange linguistique procure aux élèves et sans aucun doute, aux enseignants !

Il y a différents stades dans le déroulement de tout échange linguistique : la préparation – le voyage en lui-même, c’est-à-dire l’expérience, le vécu, sur le terrain – puis l’exploitation à posteriori. Toutes les étapes favorisent le développement de l’autonomie chez les apprenants.

  • Cette autonomie s’acquiert progressivement dans le sens où toute l’année est jalonnée de travaux, recherches et activités autour du voyage à venir. Puisqu’il s’agit d’un échange, cela suppose « correspondant » et « famille d’accueil ». EnFLE effet, dès la debut de l’année, chaque élève fait la connsaissance de son correspondant. Souvent, cette correspondance commence par une présentation des élèves espagnols (ou français) à l’autre classe. Les deux correspondants font connaissance tout au long de l’année par échange de lettres manuscrites, méls ou même pourquoi pas par des séances de communication en direct et de vive voix, sur l’ordinateur. Il est vrai que de plus en plus de classe organisent des rencontres « virtuelles » et communiquent en groupe classe à travers un écran ! Toutes ces activités sont marquantes et on ne peut plus motivantes pour les élèves.
  • Vient ensuite la préparation du voyage en elle-même. Avant de se rendre sur place, il va falloir déterminer des thèmes de recherches sur lesquels on va travailler en classe. Il est conseillé de former des groupes qui vont, chacun se « spécialiser » sur un sujet précis et en lien avec l’échange scolaire pour, par la suite réaliser un exposé en classe. Les thèmes à travailler sont libres mais certains sont incontournables comme : la découverte de la ville et de la región – le système éducatif du pays concerné – le mode de vie et les habitudes des adolescents de leur âge, dans ce pays – etc.
  • L’heure du voyage a sonné ! Imaginez un seul instant l’intensité de l’immersion linguistique dans laquelle se voient plongés les élèves ! Les situations de communication face auxquelles ils se retrouvent durant la durée du séjour sont multiples : conversation avec divers interlocuteurs natifs; mais la nature du message linguistique est aussi extrêmement variée. En effet, au quotidien, ils reçoivent des messages visuels et auditifs dans la langue d’apprentissage : affiches et spots publicitaires, télé, radio, presse, jeux, etc. Les élèves sont constamment sollicités, il faut donc qu’ils apprennent à saisir l’essentiel du/des message(s) et cela implique un effort constant de concentration et d’attention. Les apprenants sont d’ailleurs les premiers surpris de voir qu’ils sont capables de comprendre l’essentiel d’un message, quel qu’il soit, et ce, même les premiers jours de cohabitation avec le français. Les bénéfices pour les élèves ne sont pas uniquement de l’ordre linguistique mais également au niveau du développement personnel et de l’autonomie, en plus de l’aspect civique, culturel et émotionnel, etc.
Pour les professeurs qui doutent encore à se lancer dans un échange, l’aspect économique n’est pas à négliger non plus. Le coût d’un échange scolaire est bien plus réduit que celui d’un voyage linguistique puisque un bon nombre d’activités peut être organisé dans les établissements respectifs et le second point est celui de l’hébergement, qui est « gratuit » en famille d’acceuil. Alors ne doutez plus 😉
Il y a de nombreuses agences spécialisées dans l’organisation de ce type de séjour et qui vous aident à entrer en contact avec un établissement mais grâce à internet, vous trouverez votre bonheur si vous êtes à la recherche d’un établissement en France ou dans un pays francophone; en voici un exemple !

L’expérience est tellement positive à tous points de vue que les efforts à fournir au préalable valent vraiment le coup et sont vite oubliés !

 

À la découverte de la France ! Étape nº12 : Région Bourgogne-Franche-Comté

À la découverte de la France ! Étape nº12 : Région Bourgogne-Franche-ComtéLe mois de novembre arrive à grands pas et pour notre avant-dernière étape de notre saga « À la découverte de la France ! », nous vous proposons une escale dans la région Bourgogne-Franche-Comté. Je ne suis pas sûre que nos petits apprenants aient grand-chose à nous raconter au sujet de cette région. Je vous propose donc de leur donner quelques pistes et de les laisser réfléchir un petit peu.

Voici un petit jeu à leur proposer pour lancer le sujet : À la découverte d’une nouvelle région. Amusez-vous à proposer des mots-indices à vos élèves et ils devront alors, par association d’idées, découvrir un mot. Voici un exemple : ville – France – marque de moutarde connue (réponse : Dijon biensûr J)  ou encore : auteur – Littérature – Les Misérables (réponse : Victor Hugo). Prenez ensuite une carte de France et situez la ville de Dijon. Cela vous amènera à présenter cette nouvelle région de France : Bourgogne-Franche-Comté. Lire la suite

À la découverte de la France ! Étape 11 : Région Centre-Val de Loire

À la découverte de la France ! Étape 11 : Région Centre-Val de LoirePour annoncer notre entrée en octobre, nous poursuivons notre Tour des nouvelles régions de France et nous faisons désormais une pause en région Centre-Val de Loire. Il est fort possible que cette région soit méconnue de la part de vos élèves. Mais comme nous ne nous rendons jamais, nous allons essayer d’en sortir quelque chose, pour que d’eux-mêmes ils puissent nous en parler (ne serait-ce qu’un tout petit peu).

Commençons par notre traditionnel « brainstorming » : que leur vient-il à l’esprit lorsqu’ils entendent « région Centre-Val de Loire » ? S’ils ne sont pas inspirés, je vous conseille de leur donner des pistes ou de leur poser des petites devinettes pour qu’ils puissent au moins parler de la Loire et du Centre. À partir du mot « Centre », ils seront capables de situer la région sur une carte de France. Et concernant « la Loire », s’ils n’ont aucune idée de ce que c’est (tout dépend de leur niveau), jouez à la devinette. Lire la suite

À la découverte de la France ! Étape 10 : Région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur)

À la découverte de la France ! Étape nº10 : Région PACA Provence-Alpes-Côte d'AzurPour ce nouveau billet, je vous propose de poursuivre notre saga des nouvelles régions. Nous sommes actuellement dans un mois important, le mois qui suit les grandes vacances, le mois de la rentrée des classes… et pour nous accompagner sur le chemin de l’école, tout en ayant encore un petit goût de vacances, voici l’étape nº10 de notre Tour de France des nouvelles régions, c’est la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Comme à notre habitude lorsuqe nous découvrons une nouvelle région, nous aimons prendre en compte les acquis et connaissances préalables de nos élèves sur le sujet. Alors, si on dit « Paca », à quoi pensent-ils ? Faites un essai en classe, mais, en général, on obtient peu de résultats. Cependant, si on dit « Provence », « Alpes » ou encore « Côte d’Azur », brusquement, ils ont des choses à dire. Attendez-vous à avoir beaucoup de doigts levés, prenez des notes de ce qui est dit au tableau. On pourra notamment entendre : Méditerranée, soleil, plage, mer, lavande, savon de Marseille, Nice, Cannes, vacances, etc. Lire la suite