Préparons l’arrivée du Saint-Nicolas

Depuis la semaine dernière, nos billets nous offrent un avant-goût de Noël, ou du moins de la magie du mois de décembre et des fêtes qui l’accompagnent. Cette semaine, nous vous invitons à préparer l’arrivée du Saint-Nicolas et nous nous proposons de faire découvrir cette tradition du nord et nord-est de la France, à nos élèves, en classe.

Une grande partie de nos élèves ignore qui est le Saint-Nicolas, il est donc utile de commencer par leur projeter une photo de ce personnage. On peut aussi leur passer cette vidéo. Laissez-les réfléchir et dire ce qui leur vient l’esprit : « Qui est-il ?  » – « Faites une description physique » – « À qui vous fait-il penser ?  » – … . Ils répondront sans doute qu’il ressemble au Père Noël, mais laissez-les réfléchir sur le fait que c’est peut-être le contraire.

Quand a lieu cette fête ? Les élèves prennent un calendrier et cherchent quand a lieu la Saint-Nicolas; c’est-à-dire : Quel jour de l’année, fête-t-on les Nicolas ? (peut-être avez-vous un élève qui s’appelle Nicolas !). On les laissera chercher par eux-mêmes jusqu’à ce qu’ils trouvent la date exacte, le 6 décembre.

Quelle est la légende du Saint-Nicolas ? C’est l’histoire de 3 petits enfants, qui se sont perdus dans les champs. Il commença à faire nuit et ils furent incapables de retrouver le chemin pour rentrer à la maison. Ils virent de la lumière et frappèrent à la porte d’une maison. C’était la maison du boucher, un méchant homme, qui avait découpé les enfants en morceaux et les avaient laissés dans le saloir. Au bout de sept ans, le Saint-Nicolas alla frapper chez le boucher, lui demanda qu’il ouvre la porte du salir et il fit alors un miracle : les 3 enfants réapparurent vivants !

Le protecteur des enfants : le Saint-Nicolas, c’est aujourd’hui, le patron des écoliers. À la base, c’est un évêque. Il vit en Turquie (IIIº-IVº siècle).

Le Saint-Nicolas c’est donc une légende qui se transmet et une chanson qui s’apprend en classe :

Comment on célèbre la Saint-Nicolas aujourd’hui ? 

  • Le Saint-Nicolas rend visite aux enfants dans les écoles et leur distribue des bonbons et des friandises.
  • Le Père Fouettard, qui accompagne le Saint-Nicolas, est un Monsieur qui, fait peur aux enfants et qui distribue des triques aux enfants qui ne sont pas sages.
  • Dans les villes, on fête aussi le Saint-Nicolas. Un défilé est organisé, le plus beau est certainement celui de Nancy où en plus du défilé, un spectacle de sons et lumières est projeté sur la Place Stanislas.

Cette année, la ville de Nancy nous donne rendez-vous le week-end prochain, pour vivre un moment exceptionnel ! Le grand défilé aura lieu le 2 décembre. Et voici un avant-goût de ce qui nous y attend !

Alors, on y va ? Ça vous dit ?

 

 

Les carnavals dans le monde francophone

Le mois de février est un mois gourmand ! En effet, on mange des crêpes et des beignets ! Les professeurs sont habitués à fêter la Chandeleur avec leurs élèves (le 2 février). Mais qui dit beignets dit carnaval ! C’est une grande fête qui est très suivie dans le monde entier. Et puisque la France, c’est aussi la Francophonie, découvrons, le temps d’un billet, les carnavals dans le monde francophone. On le fête de différentes manières selon les pays. C’est à chaque fois un évènement majeur qui peut même s’étendre sur plusieurs mois ! Alors, prêts à voyager à travers le monde à la découverte de quelques carnavals francophones ? (Notez bien le pluriel du mot « carnaval », pas de « -aux » dans ce cas-là, c’est une exception à la règle).

Pour la première activité, qui servira d’introduction au thème du carnaval, notez au tableau les mots qu’ils disent. Alors, bien évidemment, ils diront : la fête, les déguisements, les masques, la musique, les chapeaux, la danse, etc. Cependant, et afin de voir le maximum de vocabulaire, on introduira d’autres mots comme : la parade, Mardi Gras, les confettis, les paillettes, les plumes, les grosses têtes, les beignets, les bals, etc.

Notre voyage dans le monde francophone commence ici. Avant tout, redéfinissez ce qu’est la Francophonie (si nécessaire, tout dépendra de l’âge de vos élèves), ils citent des pays ou territoires francophones dans le monde. Marquez la différence entre les territoires francophones, où les habitants ont la nationalité française et les autres, indépendants mais qui ont en partage la langue française. Pour cela, on pourra consulter notre billet FLE du mois de janvier « Mieux connaitre et faire connaitre la France d’outre-mer. »

La seconde activité : À la maison, par groupes, demandez à vos élèves de faire des recherches sur quelques-uns des carnavals francophones. Ils choisiront entre : le Carnaval de Québec, de Guyane, de Martinique ou de Nice. Ce qui nous intéresse surtout est qu’ils listent les traditions et rituels. Chaque groupe réalise son exposé en classe. On leur demandera bien sûr de prendre des notes et pour la séance suivante, ils rédigeront une petite synthèse. Cependant, vous allez voir que le voyage que nous allons faire est dépaysant et le carnaval peut apporter de belles surprises. Voici d’ailleurs quelques originalités qui font de cette célébration un moment unique, qui se déroule toujours dans une ambiance de fête !

  • le Carnaval de Québec : C’est le 3º carnaval le plus visité au monde et le plus grand festival d’hiver au monde. La neige est reine et les sports d’hiver sont à l’honneur : les courses de traîneaux à chiens, courses de canoë, concours de sculpture sur neige, concours bains de neige, patinage et luge. Les fêtes ont commencé le 27 janvier et s’achèveront le 12 février.
  • le Carnaval de Guyane : un des plus longs carnavals au monde, les festivités débutent dès l’Épiphanie et se terminent en février ou mars (Mercredi des Cendres). Il a donc commencé depuis le mois dernier, le 14 janvier et se terminera la 1er mars. Le Touloulou : c’est le plus célèbre personnage du carnaval. Les femmes « touloulou » sont habillées de manière élégante, avec un masque, des gants, elle ne doit pas être reconnue pendant les bals masqués. Elles représentent les femmes bourgeoises des XVIIIº et XIXº siècle.
  • le Carnaval de Martinique : la Martinique possède peut-être l’un des carnavals les plus originaux au monde. Il est marqué par diverses parades qui ont lieu du jeudi gras jusqu’au mercredi suivant, le Mercredi des Cendres. Ne manquez pas la parade des écoles, la parade des reines, la parade multicolore, les mariages burlesques, la sortie des diables rouges et pour conclure, des diablesses.
  • le Carnaval de Nice : il est considéré comme le plus vieux carnaval au monde ! Il existe depuis le Moyen-Âge ! Le roi du carnaval, sa Majesté, prend les clés de la ville et annonce le début des festivités. Il restera sur son trône et à la fin des deux semaines de fêtes, il sera brûlé. Cette année, il se déroulera du 11 au 25 février.


Finalement, voici une dernière activité, pour les élèves de « bachillerato » : on leur demandera de définir les mots carnavalier et carnavaleux. Puis, vous lancerez une discussion en classe autour du thème du carnaval. Posez-leur des questions : Que faites-vous pour le Carnaval ? Avez-vous l’habitude de vous déguiser ? Comment fêtez-vous le carnaval ? Êtes-vous carnavaleux ? etc. Vous les laissez échanger.

Lors des exposés, vous devez impérativement exiger des photos ! C’est un spectacle tellement magnifique ! Vous pourrez terminer par afficher toutes les potos présentées.

Vous aussi vous avez faim ? Voilà une recette de beignets de Carnaval, à déguster sans modération 😉

Bons carnavals à tous 🙂

La Saint-Nicolas : de la légende à la fête !

Le mois de décembre a commencé, les marchés de Noël aussi ! Saviez-vous que le 6Saint-Nicolas Nancy décembre, en plus de souhaiter une bonne fête à tous les « Nicolas », en plus d’être un jour férié en Espagne, c’est le jour de la « Saint-Nicolas ». Mais qu’est-ce que c’est la Saint-Nicolas ? Cette semaine, nous vous proposons un billet autour de cette légende du Saint-Nicolas qui, chaque année, est aussi une grande fête, mais alors, savez-vous alors de quelle région le Saint-Nicolas est-il le patron ? Je vous invite à lire ce post pour tout savoir sur ce personnage. Lire la suite

Différentes manières de fêter le carnaval : c’est ça aussi la Francophonie !

Carnaval 2Le mois de février est un mois que j’affectionne tout particulièrement pour deux raisons culturelles qui font que j’oriente les activités de mes cours vers la culture francophone et c’est toujours un réel plaisir de parler culture aux élèves, vous ne trouvez pas ? On commence donc par le 2 février et la fête de la Chandeleur. Je suis très heureuse de voir que les professeurs de français se régalent avec les élèves en classe ! Miam miam les bonnes crêpes. La deuxième grande fête du mois de février, c’est le carnaval. Alors, il faut s’y prendre à l’avance, parce qu’il y a beaucoup de choses à dire et à faire sur le carnaval !!! On le fête de différentes manières selon les pays, mais c’est à chaque fois une grande fête, un événement majeur chaque année qui peut s’étendre sur quelques jours, plusieurs semaines et parfois même 2 mois !

Le carnaval dans le monde francophone

Pour commencer, j’ai décidé de vous faire voyager à travers le monde à la découverte de quelques carnavals francophones ! Notez au passage le pluriel du mot « carnaval », pas de « -aux » dans ce cas-là, c’est une exception à la règle. Lorsque l’on pense « carnaval », il nous vient à l’esprit : la fête, les parades, les déguisements, la musique, la danse… Cependant, vous allez voir que le voyage que nous allons faire est dépaysant et le carnaval peut apporter de belles surprises dues à leur programme parfois inattendu. Voici quelques originalités qui font de cette célébration un moment unique, qui se déroule toujours dans une ambiance de fête ! Lire la suite