5 idées créatives pour la classe de français (chapitre I)

Cette semaine, nous avons décidé de parler de créativité. Moi qui ai l’habitude de côtoyer des professeurs de français un peu partout en Espagne, je peux vous assurer qu’en général, les professeurs de secondaire sont à la recherche d’idées créatives. Il est vrai que lorsque je leur pose la question : « Pensez-vous que vous êtes créatif / créative ? », la plupart d’entre eux me répond de manière négative après une certaine hésitation. Pour la même question posée aux professeurs de primaire, la réponse change radicalement : eh oui, les enseignants du primaire, en règle générale, sont créatifs ! C’est normal me direz-vous, certes, on travaille beaucoup plus la créativité et l’imagination en primaire, mais pourquoi donc ?! Nous pouvons nous aussi, professeurs de secondaire, faire preuve de créativité ! Pour cela, nous vous avons concocté une petite liste de bonnes idées ! En effet, voici des modèles, des activités, des techniques et des postures pédagogiques. En espérant que tout ceci pourra vous aider à construire des interventions à même de stimuler l’envie d’apprendre des apprenants.

Définition : Qu’est-ce que la créativité ? D’après le dictionnaire, c’est la capacité qu’a un individu à imaginer et à réaliser quelque chose de nouveau. Alors, nous, dans notre cas, on va travailler sur notre pouvoir de création mais une de nos tâches est de développer celui de nos apprenants ! On y va ! Vous allez voir qu’il s’agit surtout bien souvent d’oser !

–      Supports pédagogiques variés : une preuve de notre créativité est bel et bien ce

White conceptual keyboard – France (key with flag)

qui se résume par cette capacité à changer de supports. En effet, nous passons d’un support à l’autre aisément, nous sommes aussi fort capables d’improviser par moments. En bref, il s’agit de varier les cours, d’avoir recours à toutes sortes de documents c’est-à-dire aborder les différentes compétences linguistiques et communicatives sous des formes variées.

–      Classe inversée : Ce principe pédagogique est de plus en plus présent dans nos classes. Le professeur s’efface peu à peu, finis les cours magistraux et cette démonstration collective de son savoir. Aujourd’hui, les contenus théoriques ont tendance à être travaillés à la maison et la classe devient un « atelier » dans lequel, comme son nom l’indique, on pratique, on manipule, on fait ! Et le professeur dans tout ça ? Il a un rôle clé, il a un rôle de conseiller et d’accompagnateur.

–      Évaluation par les pairs : je dois rendre mes élèves le plus autonomes possible et pour cela, je les aide à être capables de juger leur travail dans un premier temps et celui de leurs camarades dans une seconde phase. Ça prend du temps, on est d’accord, mais c’est tellement formateur pour vos apprenants ! C’est un exercice qui les aidera dans le futur que celui de savoir s’évaluer et porter un jugement objectif.

–      Tempête d’idées : Au moment d’aborder un nouveau thème en classe, une nouvelle unité, une nouvelle leçon, etc., on organise une séance génératrice d’idées. Les élèves ont toujours des idées préconçues, leurs propres représentations et connaissances préalables alors on les laisse s’exprimer ! C’est indispensable pour l’estime de soi ! Ils se sentent partie intégrante de la classe et du cours puisqu’on compte sur eux ! La qualité des idées importent peu. À contrario, ce qui est très intéressant c’est la quantité des idées, qui sera génératrice de nouvelles idées ! Vous connaissez l’effet boule de neige 😉 ?!

–      Bâton : c’est un des éléments indispensables de mon cours. Le bâton permet de travailler le respect de l’autre. Comment on fait ? C’est simple, prenez un bâton, lancez un sujet de débat ou de conversation ou un thème (un seul mot parfois) et les élèves doivent parler (faire des phrases ou dire des mots selon l’objectif visé). Cependant, le bâton sert à mettre de l’ordre, les élèves se passent le bâton, c’est celui qui a le bâton qui a la parole. Pendant ce temps, ses camarades doivent écouter. Un excellent exercice de tolérance et d’écoute de l’autre !

Pour conclure ce nouveau billet créatif, je vous propose de finir sur une touche d’humour. Avant, je vous pose une question : « Êtes-vous gaucher (gauchère) ou droitier (droitière) ? ». Lisez cet article et découvrez le pouvoir créatif des gauchers !

Très bonne semaine à toutes et tous !

La dernière avant des vacances bien méritées 😉

Dis-moi dix mots en … français

Dis-moi dix mots est une opération nationale qui visent, tout d’abord, à sensibiliser le plus grand nombre de personnes sur l’importance de la langue française et sa diversité. Ensuite, le second objectif qui est, lui aussi évident, est celui de promouvoir cette belle langue ! Cette opération se déroule tout au long de l’année scolaire, de septembre à juin, et ce, chaque année. Elle invite les élèves à la mettre en scène, à la faire vivre de différentes manières : en poésie, en chanson ou encore sur scène !

Définition : c’est le ministère de la culture et de la communication qui organise chaque année cette opération « Dis-moi dix mots ». En collaboration avec le ministère de l’Éducation, plusieurs concours visent à récompenser le talent artistique des élèves ! Ainsi, tous les ans, au mois de septembre, les nouveaux mots de l’année sont révélés. Il y a toujours un thème central qui, selon les années, est plus ou moins abordable en classe. Les thèmes des deux dernières années étaient : « Dis-moi dix mots … en langue(s) française(s) » et « Dis-moi dix mots … que tu accueilles ». Comme vous pouvez l’imaginer, les mots de ces deux années ont été composés de mots d’ailleurs ou propres à un pays francophone. Cela nous prouve une nouvelle fois, qu’une des grandes richesses de la langue française, c’est sa variété !

Les dix mots de 2016-2017 : cette année, le thème est la Toile et voici les dix mots retenus : nomade – télésnober – héberger – pirate – fureteur – canular – favori – nuage – émoticône – avatar.

Le Concours des dix mots : des concours pour les élèves des classes élémentaires mais aussi des collèges et lycées récompensent les meilleures créations artistiques et/ou littéraires. Alors, pour y participer, rendez-vous sur le site des « Dix mots » afin de consulter les concours : pédagogiques et tout public. La Bataille des dix mots est aussi une opération lancée en parallèle et à connaitre. Elle propose d’illustrer, seul(e) ou en équipe, un des dix mots de l’année.

Activités « Dis-moi dix mots » : Vous pouvez commencez par une activité introductrice simple. Les élèves lisent les dix mots et doivent identifier quel est le thème commun des dix mots. Cette année, comme le thème est la Toile (internet), ils n’auront pas de mal à trouver la bonne réponse. En effet, ils n’auront, à priori, pas besoin de votre aide car ils connaissent plusieurs mots. Projetez les dix mots, ils reconnaitront : avatar, favori, émoticône, nuage, nomade. Passez ensuite, à la loupe, les dix mots : sont-ils capables de proposer une définition ? Faites-les travailler en binôme. N’oubliez pas de télécharger la brochure !

Consultez le site internet en classe, avec vos élèves, de multiples activités et jeux vous y sont proposés. Il y a même une courte vidéo pour chaque mot, des fiches et de nombreuses ressources vous attendent ! Finalement, organisez vos propres concours internes et allez même jusqu’à créer votre propre opération « Dis-moi dix mots ». Faisons travailler notre imagination autour des mots du français !

Grâce à cette opération, on travaille le lexique et la créativité de nos élèves sur des supports divers : la lecture, l’écriture, la chanson, la représentation, le jeu, etc. Il est aussi intéressant de travailler en équipe avec des collègues d’autres matières. Et pourquoi ne organiser un projet transversal, qui, comme vous la savez est très en vogue actuellement.

Vivons et faisons suivre la langue française, en classe, avec nos élèves ! Et n’oubliez pas : notez dans vos agendas que la semaine de la Francophonie 2017, se tiendra du 18 au 26 mars prochains.