5 idées créatives pour la classe de français (chapitre I)

Cette semaine, nous avons décidé de parler de créativité. Moi qui ai l’habitude de côtoyer des professeurs de français un peu partout en Espagne, je peux vous assurer qu’en général, les professeurs de secondaire sont à la recherche d’idées créatives. Il est vrai que lorsque je leur pose la question : « Pensez-vous que vous êtes créatif / créative ? », la plupart d’entre eux me répond de manière négative après une certaine hésitation. Pour la même question posée aux professeurs de primaire, la réponse change radicalement : eh oui, les enseignants du primaire, en règle générale, sont créatifs ! C’est normal me direz-vous, certes, on travaille beaucoup plus la créativité et l’imagination en primaire, mais pourquoi donc ?! Nous pouvons nous aussi, professeurs de secondaire, faire preuve de créativité ! Pour cela, nous vous avons concocté une petite liste de bonnes idées ! En effet, voici des modèles, des activités, des techniques et des postures pédagogiques. En espérant que tout ceci pourra vous aider à construire des interventions à même de stimuler l’envie d’apprendre des apprenants.

Définition : Qu’est-ce que la créativité ? D’après le dictionnaire, c’est la capacité qu’a un individu à imaginer et à réaliser quelque chose de nouveau. Alors, nous, dans notre cas, on va travailler sur notre pouvoir de création mais une de nos tâches est de développer celui de nos apprenants ! On y va ! Vous allez voir qu’il s’agit surtout bien souvent d’oser !

–      Supports pédagogiques variés : une preuve de notre créativité est bel et bien ce

White conceptual keyboard – France (key with flag)

qui se résume par cette capacité à changer de supports. En effet, nous passons d’un support à l’autre aisément, nous sommes aussi fort capables d’improviser par moments. En bref, il s’agit de varier les cours, d’avoir recours à toutes sortes de documents c’est-à-dire aborder les différentes compétences linguistiques et communicatives sous des formes variées.

–      Classe inversée : Ce principe pédagogique est de plus en plus présent dans nos classes. Le professeur s’efface peu à peu, finis les cours magistraux et cette démonstration collective de son savoir. Aujourd’hui, les contenus théoriques ont tendance à être travaillés à la maison et la classe devient un « atelier » dans lequel, comme son nom l’indique, on pratique, on manipule, on fait ! Et le professeur dans tout ça ? Il a un rôle clé, il a un rôle de conseiller et d’accompagnateur.

–      Évaluation par les pairs : je dois rendre mes élèves le plus autonomes possible et pour cela, je les aide à être capables de juger leur travail dans un premier temps et celui de leurs camarades dans une seconde phase. Ça prend du temps, on est d’accord, mais c’est tellement formateur pour vos apprenants ! C’est un exercice qui les aidera dans le futur que celui de savoir s’évaluer et porter un jugement objectif.

–      Tempête d’idées : Au moment d’aborder un nouveau thème en classe, une nouvelle unité, une nouvelle leçon, etc., on organise une séance génératrice d’idées. Les élèves ont toujours des idées préconçues, leurs propres représentations et connaissances préalables alors on les laisse s’exprimer ! C’est indispensable pour l’estime de soi ! Ils se sentent partie intégrante de la classe et du cours puisqu’on compte sur eux ! La qualité des idées importent peu. À contrario, ce qui est très intéressant c’est la quantité des idées, qui sera génératrice de nouvelles idées ! Vous connaissez l’effet boule de neige 😉 ?!

–      Bâton : c’est un des éléments indispensables de mon cours. Le bâton permet de travailler le respect de l’autre. Comment on fait ? C’est simple, prenez un bâton, lancez un sujet de débat ou de conversation ou un thème (un seul mot parfois) et les élèves doivent parler (faire des phrases ou dire des mots selon l’objectif visé). Cependant, le bâton sert à mettre de l’ordre, les élèves se passent le bâton, c’est celui qui a le bâton qui a la parole. Pendant ce temps, ses camarades doivent écouter. Un excellent exercice de tolérance et d’écoute de l’autre !

Pour conclure ce nouveau billet créatif, je vous propose de finir sur une touche d’humour. Avant, je vous pose une question : « Êtes-vous gaucher (gauchère) ou droitier (droitière) ? ». Lisez cet article et découvrez le pouvoir créatif des gauchers !

Très bonne semaine à toutes et tous !

La dernière avant des vacances bien méritées 😉

Des idées d’activités FLE à partir de photos

Pour terminer l’année, je vous propose un dernier billet FLE. Voici une sérieDes astuces pour perdre son accent espagnol d’activités à mettre en place à partir de photos. Utilisez-vous des photos pour vos cours de français ? Pourquoi utiliser des photos ? Quels sont les avantages ? Dans ce post, nous apportons des réponses à ces quelques questions. Les images et les photos sont d’excellents supports pour nos cours. Les documents visuels sont des documents puissants dans le sens où le nombre d’activités à mettre en place est infini.

  • Pourquoi les documents visuels sont si intéressants s’ils sont dépourvus de texte ? Quel est alors l’intérêt didactique ? Le document visuel est avant tout un déclencheur d’interactions.
  • Pourquoi préférer les photos ? Tout simplement parce que la photo apporte ce côté authentique et réel à nos cours et c’est essentiel de veiller à rendre nos cours vrais et vivants !

Nous devons percevoir les photos comme une solution à une éternelle question : « comment faire parler les apprenants ? ». Et ce qui est fascinant c’est le fait que l’on peut travailler la même image avec des élèves débutants ou avec des élèves d’un bon niveau. Notre travail est alors celui de proposer la consigne et de la faire évoluer et nous nous convertissons en animateur où notre rôle est de corriger les productions orales des apprenants. 

Activités FLE à partir de photos :

  • Commenter des photos : donner son opinion, décrire, expliquer, justifier, etc. le professeur est médiateur. Cet exercice est très intéressant, chaque élève peut s’expliquer librement et cela est très enrichissant puisque tout le monde ne voit pas les mêmes choses, ne perçoit pas les choses de la même manière.
  • Projet roman-photos : les élèves travaillent leur imagination, la production écrite et la créativité.
  • Sélection de photos : choisir des photos qui suscitent l’intérêt des élèves, laLeçon_de_français_langue_étrangère curiosité puis des réactions. Le professeur reste à un second plan et une discussion s’établit entre les élèves. Ils prennent position, approuvent, s’opposent et toutes ces situations sont propices à l’appropriation langagière.
  • Les photos et leur contenu culturel à exploiter en fin de séquence.
  • Les activités FLE à partir de photos dépendent de votre originalité, votre capacité d’anticipation et d’imagination.

Les élèves s’approprient les photos et toutes les activités que l’on peut instaurer en classe, favorisent l’autonomie et l’implication de nos apprenants.

Soyez connectés à la réalité ! Profitez des vacances de Noël, faites des photos et utilisez-les comme support !

Lançons des défis à nos élèves, ça motive !

25 mots espagnols qui proviennent du françaisÀ l’occasion de cette nouvelle semaine, je viens vous parler de « motivation » en classe de FLE. Nous, professeurs de français, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles idées pour attirer l’attention de nos élèves, les intéresser et finalement les motiver ! Rendre plus accessible et plus motivant les apprentissages, c’est vraiment la clé d’un enseignement réussi, il faut en être convaincu. Un des aspects les plus motivants pour les élèves, c’est l’esprit de compétition. Alors, je vous propose de lancer des défis à nos élèves ! Qu’en pensez-vous ?

  • Qu’est-ce qu’un défi ? Souvent, on se lance des défis soi-même dans notre vie professionnelle ou privée, qu’est-ce que ça signifie ? Souvent, cela veut dire que l’on refuse de se rendre ! C’est bien de se lancer des défis, ça nous encourage à nous surpasser, à affronter des situations méconnues. Et lorsqu’on a relevé le défi en question, on se sent quand même très très bien après, vous serez d’accord avec moi ! Dans nos tâches quotidiennes, nous devons relever plusieurs défis, et nous les affrontons de manière positive. Maintenant, il est certain que si on offre à nos élèves la possibilité de se mesurer à leurs camarades, de relever des challenges, c’est comme leur offrir une motivation supplémentaire !

Lire la suite

Nouvelle année, nouveau défi : objectif DELF !

fautes typiques des hispanophones en françaisLorsqu’on commence une nouvelle année scolaire, c’est comme lorsqu’on change d’année, dès le 1º janvier, on commence à lister nos bonnes résolutions. Eh bien, si vous ne l’avez pas encore fait, c’est le moment ! En cette nouvelle année (scolaire), nous vous proposons un nouveau défi : objectif Delf pour vos élèves de français !

Pourquoi se présenter au DELF ? C’est un diplôme qui valide les acquis et compétences en français. C’est aussi une reconnaissance pour les élèves, car, leur travail et leurs efforts se voient récompensés !

Le saviez-vous ? Dans cette rubrique, nous allons résumer tout ce qu’il faut savoir sur le DELF. Lire la suite

Comment évaluer le niveau des élèves en français dès la rentrée ?

Fan de FLEC’est la rentrée « officielle » pour beaucoup cette semaine ! Vous allez retrouver vos élèves et/ou avoir votre premier contact avec les nouveaux apprenants. Il est important d’être prêt(e) pour les premiers cours ! Pour cela, notre billet FLE de la semaine dernière peut vous donner quelques petites idées et astuces pour bien commencer l’année. Beaucoup d’entre vous se retrouvent face à des classes « surchargées », c’est-à-dire avec en moyenne 25-30 élèves par classe et on est d’accord que les niveaux sont souvent très variables d’un élève à l’autre au sein du même groupe mais aussi d’un groupe à l’autre, c’est pourquoi il est essentiel de commencer la nouvelle année scolaire par une évaluation. C’est pourquoi cette semaine, nous avons choisi de répondre à la question : comment évaluer le niveau des élèves en français et ce, dès la rentrée ? Lire la suite

Acquérir des compétences en français de manière ludique

 compétences en français Mettre en place un système afin d’acquérir des compétences en français de manière ludique est un bon point pour nous, professeurs, pour notre classe, pour la motivation du groupe et pour que nos élèves progressent dans leur apprentissage.

L’élève doit être acteur dans le processus d’apprentissage pour cela nous allons l’en aider et lui donner les clés en main afin qu’il y parvienne. Comment ? Tout d’abord en le rendant actif, il doit participer pleinement dans ce processus, un de nos objectifs est de rendre nos élèves autonomes mais aussi et surtout qu’ils prennent conscience de ce processus. Les apprenants ont besoin de repères pour avancer (comme tout à chacun), notre rôle est alors celui d’individualiser l’apprentissage et de l’adapter à chaque individu. Lire la suite

Importance de l’oral en classe de FLE en primaire

Qui dit classe de FLE, dit enseignement d’une langue vivante, et, comme son nom l’indique, il s’agit d’une langue « vivante » ce qui sous-entend donc : parler, communiquer, écouter, échanger, interagir (…). Vous allez me dire que cela est parfois une tâche bien complexe que celle de faire de l’oral en classe de français pour des motifs variés (classes surchargées, d’élèves bavards, turbulents, …) ! Je vous l’accorde, il est souvent plus aisé, pour le professeur et pour le bon déroulement de la classe, de passer à l’écrit ! Cependant, l’oral est pourtant une des compétences à ne pas négliger.

Le primaire et le FLE : les élèves, ici, en Espagne, commencent avec leur seconde langue (s’ils étudient une autre langue que l’anglais, ce qui n’est, malheureusement pas le cas de tout le monde) quand ils commencent leur étape secondaire. En revanche, certains établissements, commencent plus tôt et ceci dès la dernière ou avant-dernière année de primaire (5º-6º). Lire la suite

Les notes à l’école

    • Le système d’évaluation a-t-il un effet négatif sur l’apprentissage?
    • Évaluation par compétences ou évaluation traditionnelle par notes?

actu-environnement.com

Il s’agit là, d’un éternel débat. On entend souvent dire que les notes sanctionnent l’erreur plutôt que de récompenser l’effort et le progrès. Pourtant, la majorité des Français, s’oppose à changer le système d’évaluation par notes.  80% des Français restent favorable à l’évaluation par note. En effet, pour eux, les notes sont un point de repère, ils ont ainsi l’impression de mieux suivre la scolarité de leurs enfants. 39% des enseignants seraient prêts à abandonner les notes chiffrées au primaire et collège.

Rappelons avant tout que l’évaluation est un acte pédagogique qui accompagne la construction de la compétence. Elle permet à l’élève de mesurer ses acquis et le chemin qui reste à parcourir. Elle s’opère dans des situations diversifiées, avec des outils divers.

« Monsieur, il est noté cet exercice? » C’est une phrase que vous devez entendre très souvent j’imagine.

De plus en plus d’établissements se lancent dans la suppression des notes et ont bien évidemment choisi l’évaluation par compétences. Le bilan est très positif, en voici les retombées et surtout les avantages décrits par les différents acteurs :

Pour les parents (évaluation par compétences) : Meilleure visibilité sur la scolarité de leur enfant • Sentiment que les professeurs sont là pour aider leur enfant • Appréciation positive : seuls trois familles ont souhaité que leur enfant réintègre une classe avec notes (il s’agissait de très bons élèves).

Pour les enseignants (évaluation par compétences) : Sentiment de mieux connaître les élèves • Aide au Travail Personnel plus efficace : il est plus facile de cibler les remédiations • Bonne cohérence des équipes : tout le monde travaille dans le même sens • Sentiment qu’ils évoluent professionnellement • Pas de surcroît de travail

Impact sur les élèves (évaluation par compétences) : Diminution du stress • Augmentation de la motivation • Les élèves donnent davantage de sens à l’école parce qu’ils comprennent mieux ce qu’on attend d’eux • Développement des capacités d’auto-évaluation • Dynamique constructive de progrès : la possibilité de réévaluer une compétence non acquise est très stimulante • Pas de décrochage : élèves ayant des difficultés d’apprentissage s’accrochent et progressent − Impact sur la classe : • Bonne ambiance • Bonne cohésion du groupe • Coopération et entraide • Elèves plus dynamiques et spontanés (doivent être canalisés) • Problèmes de discipline quasiment inexistants.

Qu’en pensez-vous ?

Quelques réflexions: 

      • Les notes sont nécessaires, elles aident l’élève à apprendre à se surpasser.
      • L´évaluation par note est le seul moteur de l’apprentissage.
      • Une note n’est pas représentative de ce qu’a appris l’élève, une évaluation par compétences si.
      • Entre le bien-être des élèves et les exigences de l’avenir, quelle place pour les notes à l’école ?