Qu’est-ce que la méditation en classe et comment l’appliquer avec nos élèves de FLE ?

Comme une nouvelle semaine se profile, un nouveau billet FLE est là ! Nous avons  décidé de parler de la pleine conscience pour les enfants. Nous vivons dans un monde agité, nous courrons sans cesse après le temps. Ce n’est pas la question, mais  : à quoi bon ?! Cette course que nous menons en permanence et qui, finalement, rythme nos vies, agite nos enfants et résultat des courses : ils sont stressés et fatigués. Qu’est-ce que ça veut dire exactement ? À quoi sert la pleine conscience et comment l’appliquer en classe, avec nos élèves, c’est le programme que je vous propose cette semaine ! Lire la suite

C’est la semaine du goût à l’école !

Cette semaine, je vous propose un billet FLE avec beaucoup de « goût » puisque c’est la

www.legout.com

semaine du goût en France. En effet, du 9 au 15 octobre 2017, on fête le goût, dans les écoles mais pas seulement. De nombreuses animations sont organisées à cette occasion, un peu partout.

On l’a répété à plusieurs occasions, nos élèves (et les enfants en général) apprennent en faisant. Mais si on fait intervenir les 5 sens, on est complètement dans l’expérience réelle et vécue ! Alors, vivre son apprentissage est un besoin ! La prédagogie active fait partie de ce qu’on appelle la pédagogie expérientielle : la compétence entre en action !

Présentation de l’événement : cet événement autour du goût en est à sa 28ème édition. Au début, on parlait de « Journée du goût » mais désormais, c’est une semaine complète que l’on dédie au goût ! À l’origine de la fête du goût, les industriels du secteur du sucre. Le ministère de l’Éducation nationale est partenaire de l’événement. Quel est l’objectif en fait ? Posez la question à vos élèves. Il s’agit avant tout d’éduquer les consommateurs et surtout les enfants, au goût, mais aussi : aux goûts. En 1990, on décide donc de créer cet événement, depuis, plusieurs pays ont repris et développé l’idée.

Débat autour du sucre et du bien manger : il faut savoir qu’au début, un des objectifs était aussi de contrer la mode du « light » en dénonçant la substitution du sucre par d’autres composants. Demandez à vos élèves ce qu’ils en pensent : le sucre est-il important ? Pourquoi ? Aujourd’hui, on parle surtout du bien manger et on cherche à sensibiliser les plus jeunes. De même, on leur demande ce que c’est de bien manger.

Initiatives : Des leçons de goût totalement gratuires, sont proposées dans les écoles en France, l’enseignant n’a qu’à s’inscrire et à solliciter sa leçon, un intervenant se rendra dans son école, le jour souhaité. Ce professionnel de la terre et de l’assiette transmettra ses connaissances aux élèves et leur proposent des activités ludiques autor du goût. Qui sont ces professionnels ? Vos élèves répondent : des artisans, des agriculteurs, des producteurs, des chefs, etc. Des animations ont lieu partout en France, vous n’avez qu’à consulter le programme selon votre région ! Il y a même un jeu de piste très amusant : prêts pour la chasse au trésor !

Avec nos élèves : Comme nous ne sommes pas en France, nous ne pouvons pas prétendre à recevoir ces leçons de goût. Cependant, nous pouvons organiser de petits ateliers ludiques autour des aliments. Lancez le sujet en leur posant des questions : Aimez-vous manger ? Qu’est-ce que vous aimez manger ? Est-ce important de bien manger ? Qu’est-ce qui fait que vous avez envie de manger telle ou telle chose ? La vue est importante au moment des repas ? Pourquoi ? Avec les plus grands, on mettra en place des discussions-débats sur le thème de la nourriture : les aliments bio, l’alimentation et la santé, etc.

Dans ce sens, on affirmera bien évidemment que les cinq sens sont en éveil au moment de manger :

  • la vue : la vue nous aide à reconnaitre ce que l’on mange. Une jolie présentation nous fait envie, une assiette bien présentée de même. En effet, la vision nous met en appétit. Nous sommes beaucoup plus à l’aise avec la vision. Depuis tout petit, nous reconnaissons les objets qui nous entoure par la vue. La vision nous met en alerte face à un aliment périmé, trop mûr ou encore que l’on n’aime pas. Les aliments et les couleurs : on proposera de petites devinettes ! On pourra aussi prononcer le nom d’un aliment et les élèves devront lui associer la bonne couleur.
  • le toucher : on pourra leur faire toucher des aliments les yeux bandés et ils devront reconnaitre de quoi il s’agit. On pourra même former des équipes, on enfermera dans des sachets divers ingrédients : des pâtes, du riz, de la farine, du sucre, etc. C’est très amusant !
  • l’odorat : pas si simple de travailler l’odorat en classe de français, n’est-ce pas ? Une fois n’est pas coutume, à l’occasion de cet événement, on réalise des activités qu’on n’a pas l’habitude de faire ! Et pour l’odorat, rien de tel qu’un petit jeu olfactif où on met notre nez à l’épreuve ! Qui reconnaitra les odeurs proposées parmi sirop de fraise, jus de pomme, sirop de menthe, etc.
  • l’ouïe : lorsque l’on mange nous avons l’occasion d’entendre des bruits liés à notre dégustation. Alors, écoutons, reconnaissons et identifions ! Tout commence dès l’emballage, soyons imaginatifs ! Faites remarquer à vos élèves que la langue détecte la saveur alors que le nez, l’arôme.
  • le goût : différencier les saveurs des aliments : sucré, salé, acide, amer.

D’autres idées d’activités : le thème du goût et de la nourriture nous ouvre un large éventail d’activités à développer en classe. On peut :

  • parler des métiers autour de l’alimentation, de la cuisine, de la production et de l’élevage.
  • choisir un aliment, un produit et voir son cycle de vie, ses dérivés, etc.
  • choisir un chef étoilé de sa région et faire une recherche sur sa formation, ses idées, sa philosophie, etc.
  • les expressions autour des aliments (ramener sa fraise, marcher sur des oeufs, etc.)
  • la table française a du goût. On abordera le sujet des lois de la table : le politesse, le vocabulaire, etc.
  • les plats typiques français
  • le tour du monde des aliments (les plats d’ailleurs)
  • les aliments et les saisons (fruits et légumes)
  • travailler sur une recette
  • organiser un petit-déjeuner ou un goûter typique français en classe.
  • etc.

La nourriture, la cuisine et les repas font partie intégrante de la culture française. Allons-y goûtons ! C’est en goûtant que la liste des aliments que nous aimons s’allonge !! Et le goût, comme nous l’avons vu, est une expérience sensorielle unique qui inclut nos 5 sens !

C’est parti pour une semaine riche en expérience gustative, en français ! 

 

“J’ai testé pour vous…” : ClassDojo

Qu’est-ce donc ClassDojo ? penseront certains en lisant le titre de notre nouveau billet FLE ? Vous savez que les technologies doivent intégrer nos pratiques de classe et qu’on ne peut pas y échapper. Une fois par mois, nous vous proposerons un billet du même style afin de vous faire découvrir de nouveaux outils en ligne, pour que nous, professeurs, soyons toujours connectés 😉 Alors, c’est parti pour le premier chapitre, rentrons dans le vif du sujet ! ClassDojo est avant tout une plateforme de gestion du comportement de nos élèves. Je l’ai testée pour vous, poursuivez la lecture pour en savoir plus !

Depuis sa naissance en 2011, ClassDojo connait un succès énorme et est de plus en plus utilisé par les enseignants, parents et élèves. Pourquoi est-ce que j’ai décidé de vous en parler cette semaine ? La raison principale est que cet outil travaille surtout sur le côté positif et motivant. Vous savez que je suis pro-renforcement positif en classe, on a dájà  abordé le sujet dans de précédents billets.

Comment ça marche ? L’utilisation est on ne peut plus simple. J’ai testé et approuvé alors croyez-moi !

Lire la suite

Se marquer des challenges pour la nouvelle année !

Quels sont vos challenges pour cette nouvelle année ? Comme à chaque rentrée, je vous invite à prendre le temps de definir l’année qui se profile et comme on ne reste jamais sur ses acquis (qui mieux que nous pour le savoir !), on va se marquer des challenges à relever ! Qu’en pensez-vous ? Alors, avant tout, on peut se demander qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Qu’est-ce qu’un challenge en classe de FLE ? Pour en savoir plus, je vous invite à lire ce billet.

Pour commencer et pour être sincère, avouons que le travail d’enseignant implique en lui-même de relever des défis. On nous demande d’assumer plusieurs rôles, on se retrouve à affronter des situations complexes, on est face à des classes surchargées et hétérogènes, on a un lourd programme et on manque de temps, etc. La liste pourrait continuer, ce sont les défis quotidiens face auxquels nous sommes confrontés. Admettons qu’on y fait face sans trop de difficultés, de la meilleure manière qu’il soit, je viens ici parler d’autres challenges et que l’on va se proposer à soi-même ! Notre métier est loin d’être monotone et pour se sentir sans cesse motivé, il est nécessaire de « se recycler » et de continuer à « se former » pour évoluer et ne pas rester ancré dans nos pratiques. Donc, je me lance des défis à moi-mêmes ! Ça veut dire que je décide de changer quelque chose dans mes pratiques de classe. Que souhaitez-vous modifier ou apporter ? À vous de voir… Rappelez-vous, l’année dernière, à la même époque, on parlait d’objectif DELF. Lire la suite

C’est la rentrée. Comment bien démarrer la nouvelle année scolaire ?

C’est le grand jour … la rentrée est là ! Soyons prêt(e)s !

Les grandes vacances sont derrière nous, une nouvelle année scolaire se profile, vous le savez aussi bien que moi, il est important de démarrer du bon pied ! Mais comment bien démarrer la nouvelle année scolaire ? Pour ce premier post de rentrée, nous vous proposons de répondre à cette question en apportant de petits conseils, quelques astuces pour alléger la reprise et surtout poser les bonnes bases de ce qui sera une année riche en apprentissages, et surtout, en français !

Un moment fort en émotions ! : la rentrée, pour tout enseignant, qu’il soit expérimenté ou débutant, est synonyme d’émotions. La rentrée, ça ne s’improvise pas ! Ça se prépare ! On en a déjà parlé plusieurs fois sur notre blog, pour que la classe soit réussie, pour que les apprentissages puissent être gagnants : nos cours doivent être préparés, organisés. Les élèves sont des êtres sensibles, la moindre faille sera ressentie ! On ne va pas exagérer, tout ne se joue pas au premier regard, mais quand même, soyez prêts !

Instaurer un climat de confiance. Vous aurez tout gagné si vous réussissez à constituer un sentiment d’appartenance à la classe, et que vos élèves puissent se sentir partie intégrante de cette classe-équipe. On accueille les élèves, on fait connaissance et dès le debut : on les met en confiance, c’est une des règles essentielles pour commencer à installer ce climat de confiance. Ils doivent sentir qu’ils comptent, que vous vous intéressez à eux.

Mieux se connaitre. « L’élève », et je le mets au singulier, car chaque apprenant est différent, donc chacun d’eux doit sentir qu’il est important à vos yeux (difficile avec une clase de 30, voire plus… mais quand même !). On profitera des premiers jours pour faire connaissance (refaire) et mieux se connaitre si on se connait déjà. Certes, c’est un exercice classique de rentrée mais évitez la fiche de renseignements, c’est désuet, pensez à « innover ». Comme vous savez que j’adore les cartes mentales, on pourra demander aux élèves de réaliser une carte mentale pour se présenter. Et pour avoir le côté jeu-ludique, ils n’inscriront pas leur prénom au centre de la carte mais tout simplement « moi ». Ensuite, place au jeu : on affichera les cartes et on devinera « qui est qui ? »

Faites simple. Soyez explicite dès les premiers instants. Posez les règles, définissez-les ensemble, c’est-à-dire en discutant, on établit un « contrat de travail » de la classe. C’est une bonne manière de souder les liens entre enseignant et apprenants, et bonus : ça nous permet de réviser !

Comme quoi beaucoup de choses se jouent dès la rentrée… Mais dites-le, qui n’angoisse pas la veille de la rentrée ? Qu’on soit enseignant en primaire ou en secondaire, on est tous quelque part un peu anxieux la veille. C’est comme quand les comédiens font leur entrée en scène, le trac s’envole dès les premières paroles, non ? Alors, surtout, pas trop de stress, un peu d’anticipation et d’organisation vous aideront à vous « sentir bien dans vos baskets ». Et l’amour que vous avez pour votre profession est une des armes les plus puissantes que vous possédiez ! Donc, « Zen, soyons zen ».

Finalement, je driais que les mots à retenir sont : précis, clair, rigoureux, organisé. J’ajouterais aussi bonne humeur car en classe de français, on est là pour passer de bons moments avec l’envie de découvrir de belles choses, tous ensemble. Et n’oublions pas que nous, professeurs de français, nous en sommes les vecteurs !

Bonne rentrée 2017 !

 

Créativité chapitre II : 5 idées créatives pour la classe de français

Si vous vous souvenez, il y a quelques semaines, nous avions proposé notre premier chapitre d’ « idées créatives pour la classe de français ». Nous revoici, au mois de juin, avec de nouvelles idées toutes fraiches. Même si le mois de juin rime avec course pour boucler le programme, évaluations, conseils de classe, bulletins, (…), il est plutôt compliqué de développer la créativité. Alors, prenez note de ces quelques propositions pour vos cours de FLE !

L’apprentissage collaboratif : tout le monde sur le même pied d’égalité ! De plus en plus de professeurs de français travaillent en classe par projets, par petits groupes. Les apprenants deviennent acteurs de leur propre savoir ! Tout type d’exercice peut se prêter à une activité collaborative. Même un exercice de compréhension écrite. Je vous donne un exemple : les élèves lisent un document individuellement. Dès qu’un élève ne connait pas un mot, il va l’écrire au tableau. Comme il s’agit de collaboration, si un camarade connait le sens de ce mot, il va l’écrire au tableau. Il n’y a rien de mieux pour la collaboration, l’entraide et la cohésion de groupe. Ensuite, faites-les lire à voix haute, une phrase chacun, veillez à ce qu’ils prononcent plus ou moins correctement. Lire la suite

Journée de l’Europe : ressources pour la classe de français

Le 9 mai, mardi prochain, c’est la journée de l’Europe. Alors, à cette occasion, Journée de l'Europepourquoi ne pas travailler cette semaine, avec vos élèves, sur le thème de l’Europe ? Il m’arrive souvent de voir des professeurs de français particulièrement actifs et certains fêtent même l’Europe en classe, avec leurs élèves. C’est pourquoi, j’ai décidé de rédiger ce billet. Je prétends donc vous donner quelques pistes afin d’être « à jour » sur l’Europe, l’Union européenne et la journée de l’Europe !  Lire la suite

5 idées créatives pour la classe de français (chapitre I)

Cette semaine, nous avons décidé de parler de créativité. Moi qui ai l’habitude de côtoyer des professeurs de français un peu partout en Espagne, je peux vous assurer qu’en général, les professeurs de secondaire sont à la recherche d’idées créatives. Il est vrai que lorsque je leur pose la question : « Pensez-vous que vous êtes créatif / créative ? », la plupart d’entre eux me répond de manière négative après une certaine hésitation. Pour la même question posée aux professeurs de primaire, la réponse change radicalement : eh oui, les enseignants du primaire, en règle générale, sont créatifs ! C’est normal me direz-vous, certes, on travaille beaucoup plus la créativité et l’imagination en primaire, mais pourquoi donc ?! Nous pouvons nous aussi, professeurs de secondaire, faire preuve de créativité ! Pour cela, nous vous avons concocté une petite liste de bonnes idées ! En effet, voici des modèles, des activités, des techniques et des postures pédagogiques. En espérant que tout ceci pourra vous aider à construire des interventions à même de stimuler l’envie d’apprendre des apprenants.

Définition : Qu’est-ce que la créativité ? D’après le dictionnaire, c’est la capacité qu’a un individu à imaginer et à réaliser quelque chose de nouveau. Alors, nous, dans notre cas, on va travailler sur notre pouvoir de création mais une de nos tâches est de développer celui de nos apprenants ! On y va ! Vous allez voir qu’il s’agit surtout bien souvent d’oser !

–      Supports pédagogiques variés : une preuve de notre créativité est bel et bien ce

White conceptual keyboard – France (key with flag)

qui se résume par cette capacité à changer de supports. En effet, nous passons d’un support à l’autre aisément, nous sommes aussi fort capables d’improviser par moments. En bref, il s’agit de varier les cours, d’avoir recours à toutes sortes de documents c’est-à-dire aborder les différentes compétences linguistiques et communicatives sous des formes variées.

–      Classe inversée : Ce principe pédagogique est de plus en plus présent dans nos classes. Le professeur s’efface peu à peu, finis les cours magistraux et cette démonstration collective de son savoir. Aujourd’hui, les contenus théoriques ont tendance à être travaillés à la maison et la classe devient un « atelier » dans lequel, comme son nom l’indique, on pratique, on manipule, on fait ! Et le professeur dans tout ça ? Il a un rôle clé, il a un rôle de conseiller et d’accompagnateur.

–      Évaluation par les pairs : je dois rendre mes élèves le plus autonomes possible et pour cela, je les aide à être capables de juger leur travail dans un premier temps et celui de leurs camarades dans une seconde phase. Ça prend du temps, on est d’accord, mais c’est tellement formateur pour vos apprenants ! C’est un exercice qui les aidera dans le futur que celui de savoir s’évaluer et porter un jugement objectif.

–      Tempête d’idées : Au moment d’aborder un nouveau thème en classe, une nouvelle unité, une nouvelle leçon, etc., on organise une séance génératrice d’idées. Les élèves ont toujours des idées préconçues, leurs propres représentations et connaissances préalables alors on les laisse s’exprimer ! C’est indispensable pour l’estime de soi ! Ils se sentent partie intégrante de la classe et du cours puisqu’on compte sur eux ! La qualité des idées importent peu. À contrario, ce qui est très intéressant c’est la quantité des idées, qui sera génératrice de nouvelles idées ! Vous connaissez l’effet boule de neige 😉 ?!

–      Bâton : c’est un des éléments indispensables de mon cours. Le bâton permet de travailler le respect de l’autre. Comment on fait ? C’est simple, prenez un bâton, lancez un sujet de débat ou de conversation ou un thème (un seul mot parfois) et les élèves doivent parler (faire des phrases ou dire des mots selon l’objectif visé). Cependant, le bâton sert à mettre de l’ordre, les élèves se passent le bâton, c’est celui qui a le bâton qui a la parole. Pendant ce temps, ses camarades doivent écouter. Un excellent exercice de tolérance et d’écoute de l’autre !

Pour conclure ce nouveau billet créatif, je vous propose de finir sur une touche d’humour. Avant, je vous pose une question : « Êtes-vous gaucher (gauchère) ou droitier (droitière) ? ». Lisez cet article et découvrez le pouvoir créatif des gauchers !

Très bonne semaine à toutes et tous !

La dernière avant des vacances bien méritées 😉

Mes bonnes résolutions « FLE » pour 2017 !

Toute l’équipe de Pearson FLE se joint à moi pour vous souhaiter à tous, une très bonne année 2017 ! Nous vous adressons tous nos vœux de bonheur, joie, réussite, travail, succès, santé, etc. Pour bien commencer l’année, nous allons, comme de coutume, prendre nos bonnes résolutions, que nous allons tenir bien évidemment ;-). Vous y avez certainement déjà pensé au niveau personnel, maintenant, ensemble, nous nous engageons pour des résolutions « FLE » pour 2017 !

 Commençons par une petite anecdote quant à l’origine de la tradition des vœux pour la nouvelle année.  Cette pratique est née en Grande-Bretagne en 1840 avec l’apparition du premier timbre-poste qui facilita les échanges de courriers. Elle se répandit alors dans toute l’Europe. En France, c’est un peu différent, il existe une pratique ancestrale qui est celle de rendre visite aux gens que l’on aime (proches, amis, famille, etc.) durant les 15 premiers jours de la nouvelle année afin de leur souhaiter les vœux pour la nouvelle année. Vers les années 1930, la coutume de l’envoi des vœux par courrier par le biais de la petite carte s’est peu à peu répandue. Aujourd’hui, ces deux pratiques ont tendance à se perdre. L’ère du numérique remplace malheureusement toutes ces petites attentions. Le côté émotionnel et exceptionnel qui accompagnait la carte écrite à la main et sur laquelle tous les mots s’adressaient exclusivement au destinataire se perd bien malheureusement dans les sms et méls que nous recevons aujourd’hui.

Et les bonnes résolutions dans tout ça ? Arrêter de fumer, faire du sport, apprendre l’anglais, etc. Notre début d’année ressemble souvent à ça, plein de bonnes intentions qui, souvent, ne se réalisent pas toujours… Cette tradition remonte à l’Antiquité : au moment de la nouvelle année, les Babyloniens voulaient rembourser leurs dettes auprès de leurs dieux en leur faisant des offrandes, en rendant des objets empruntés. Les Romains ont ensuite continué avec la tradition puis, ainsi de suite au fil des siècles. Lisez cet article intéressant et qui vous révèlera que 90 % des bonnes résolutions ne sont pas tenues 😉

 Nos bonnes résolutions « FLE » pour 2017 :

  • Être (toujours) positif !
  • Intégrer (toujours plus) de réel dans nos cours !
  • Faire vivre nos cours !
  • Se mettre à la pédagogie active : faire faire nos élèves puisque c’est en faisant qu’on apprend !
  • Simplifier nos cours ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué 😉
  • Se mettre au numérique ! : et un article très intéressant à lire à ce sujet 😉
  • Organiser un échange scolaire.

Et les vôtres ? Qu’est-ce que vous rajouteriez ? Si vous êtes à court d’idées, je vous recommande de lire cette BD humoristique sur les bonnes résolutions pour être un bon prof :-).

Très bonne rentrée et très bonne semaine à tous !

Halloween : idées d’activités pour la classe de FLE

Halloween France FLECette semaine pré-Halloween, nous avons décidé de nous plonger dans cet univers qui, certes, est une tradition anglo-saxonne mais, comme beaucoup l’ignorent, est une fête aussi très importante au Canada et même dans la partie francophone ! C’est pourquoi nous avons choisi de dédier ce billet à cette fête en découvrant des infos, des recettes, des idées d’activités pour que vos cours de FLE, cette semaine, aient un air d’Halloween.

Origines de cette fête : On fête Halloween le 31 octobre, la veille de la Toussaint ; c’est une fête celtique d’origine irlandaise. Aujourd’hui, Halloween est principalement célébré en Irlande, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, au Canada, en Australie et aussi mais dans une moindre mesure, en France et dans d’autres pays d’Europe. Lire la suite