Et si on se préparait pour la Fête de la Musique, en français ?

La Fête de la Musique est une fête qui, comme son nom l’indique, nous réunit autour de la musique ! Alors, quel jour a lieu cet événement ? Vos élèves connaissent-ils cette manifestation ? S’ils ne la connaissent pas le jour, mettez-les sur la piste (1º jour de l’été). Et si c’est la première fois qu’ils en entendent parler, demandez-leur : En quoi consiste cette manifestation ? C’est l’occasion de promouvoir la musique, d’inciter les amateurs à se produire bénévolement (expliquez ce terme s’ils ne le connaissent pas 😉 ) lors de concerts de rue. De grands concerts sont également organisés à l’air libre, dans toute la France. Le slogan-homonyme : « Faites de la musique » (insistez sur l’homonyme !) demontre bien que l’objectif nº1 est de faire de la musique, de fêter la musique, ou encore de faire la fête en musique et autour de la musique ! Nous vous proposons un petit tour d’horizon et de quoi préparer les derniers cours de l’année scolaire !

En savoir plus : La Fête de la Musique existe désormais dans plus de 100 pays à travers le monde. À l’origine, c’est une fête française, qui a été signalée dans le calendrier, pour la première fois, en 1982 (c’est-à-dire que cette année, on fête ses 35 ans !), par le ministre de la Culture de l’époque, Jack Lang. Profitez-en pour revoir quelles sont les fêtes françaises que vos élèves connaissent : les fêtes civiles et les fêtes religieuses. Faites brièvement le tour de la question.

Activité lexicale-musicale : C’est l’occasion de travailler le vocabulaire. Voyons, en classe, le champ lexical de la musique. Commencez par les instruments de musique, les élèves miment, à tour de rôle, un instrument et les camarades devinent (en LM bien sûr) de quoi il s’agit. On classera ensuite les instruments selon leur famille : à cordes, à vent et les percussions. Quelles sont ensuite les professions musicales : musicien, chanteur, compositeur, interprète, chef d’orchestre, auteur, etc. (c’est l’occasion de (re)voir le féminin des professions). Par la suite, laissez-les rajouter les mots qui se rapporte à la musique : notes, partitions, paroles, chansons, mélodie, rythme, etc. Pour finir, posez-leur des questions sur leurs goûts musicaux, faites la liste des différents styles. N’hésitez pas à les faire faire : manipuler les instruments (en collaboration avec votre collègue, professeur de musique), créer une carte mentale, et pourquoi pas : chanter !

Activité culturelle : Comme vos élèves le savent, c’est une fête qui a lieu désormais à l’échelle mondiale. Sur le site de la Fête de la Musique, cherchez la carte du monde et projetez-la : vous avez la possibilité de voir tous les événements organisés. On revoit alors la géographie, les pays et les nationalités (c’est un thème très riche comme vous pouvez vous en rendre compte 😉 !). Faites votre propre programme !

Programme : Proposez à vos élèves une petit jeu. Il s’agit de chercher sur internet le programme proposé dans une ville de France. Chacun choisis un ville et cherche les manifestations organisées dans cette ville, le 21 juin.

Playlists : Demandez à vos élèves de préparer leur playlist en groupe. C’est un exercice amusant et motivant. Ils adorent la musique ! Cela leur permet de comparer leurs goûts musicaux et de découvrir d’autres styles. Préparez la vôtre de votre côté et présentez-la à la classe !

En attendant, voici un petit jeu à proposer à vos apprenants afin de tester leurs connaissances en termes de musique et de sons !

Voici 10 raisons de participer à la Fête de la Musique ! Je suis sûre que vos élèves en trouveront d’autres !

Et comme l’enseignement doit être le plus collé à la réalité possible, on n’est bien obligé de leur montrer à quoi ressemblent ces concerts. Voici un exemple : (sons, rythmes et paroles où l’on mêle le français et l’espagnol !!  😉 )

Vive la musique !

 

10 bonnes raisons d’apprendre le français

Pourquoi apprendre le français ?, À quoi ça sert ?, L’anglais ça suffit largement !, etc… Voici quelques exemples de commentaires de certains de nos élèves. Ce qui est motivant pour moi, c’est d’essayer de leur démontrer le contraire. Que le français soit une option ou une matière obligatoire (c’est encore plus compliqué dans ce dernier cas), faire aimer ma langue est un de mes défis au quotidien 🙂 . Voici une petite liste des arguments qui doivent nous aider à tomber amoureux de la langue française ! Lire la suite

Culture FLE : les indispensables des fêtes de Noël

Les fêtes de fin d’année approchent et c’est le moment de proposer aux élèves des supports d’activités liés à Noël. Voici quelques œuvres de la culture populaire francophone qui, j’en suis sûr, pourront vous être utiles.

 Film : « Joyeux Noël », de Christian Carion (2005).

Les fêtes de Noël et le centenaire de la Première Guerre Mondiale (1914-1918) sont un excellent prétexte pour faire découvrir ce film basé sur des faits historiques de décembre 1914. Combattant sans relâche dans les tranchées, des soldats français, écossais et allemands fraternisent finalement grâce à des chants de Noël et décrètent une trêve. Les militaires, quelles que soient leur nationalité et leur langue, semblent tous des victimes de l’absurdité de la guerre. La majorité des dialogues du film sont en français, d’autres en anglais et en allemand, ce qui peut aider les élèves à prendre conscience de l’importance de maîtriser des langues étrangères pour pouvoir communiquer avec autrui et ainsi mieux se connaître et s’apprécier.

Pièce de théâtre : « Le Père Noël est une ordure », de la troupe du Splendid (1979).

« Le Père Noël est une ordure » est certainement l’œuvre que les Français associent le plus à la période des fêtes de Noël. Son succès comme pièce de théâtre fut tel que la troupe décida de l’adapter au cinéma en 1982. Le film, qui porte le même titre, est depuis diffusé à la télévision chaque année à la période de Noël, tout comme l’enregistrement télévisé de la pièce. Cette histoire « culte » nous présente le Réveillon de Noël de trois bénévoles de l’association S.O.S. détresse amitié qui non seulement répondent aux appels téléphoniques de personnes désespérées (ou désespérantes) mais reçoivent également la visite d’individus pour le moins surprenants.

 

Chanson : « Petit Papa Noël », interprétée par Tino Rossi (1946).

Il s’agit, pour la majorité des Français, de la plus belle chanson de Noël. Le soir du Réveillon, un enfant s’adresse au Père Noël et le prie de ne pas oublier de lui apporter ses cadeaux. Tino Rossi est le chanteur français qui a vendu le plus de disques dans le monde (plus de 500 millions) et « Petit Papa Noël » détient de son côté le record de vente de « single » français (5,7 millions). Voici un pdf où vous trouverez les paroles complètes de la chanson ainsi que deux activités basées sur celles-ci.

 

Chant de Noël : « Il est né le divin enfant », de la fin du XIXème siècle.

C’est le chant de Noël d’origine française le plus connu. Il évoque la naissance du Christ. Il a notamment été interprété par les Petits Chanteurs à la Croix de Bois (voir vidéo).

 

Livres : « Cher Père Noël » et « Le Noël de Nicolas » du Petit Nicolas de Goscinny et Sempé (2006)

Ces deux histoires du Petit Nicolas ont d’abord été publiées en 2006 dans le volume 2 des « Histoires inédites du Petit Nicolas », puis dans le recueil intitulé « Le Petit Nicolas, c’est Noël ! » en 2010. Lecture toujours aussi recommandable, aussi bien pour les enfants que pour les adultes, ne serait-ce que pour l’humour tendre et le langage si original du petit écolier, ici sur fond de magie de Noël.

 

 Conte de Noël : « La chasse-galerie », version d’Honoré Beaugrand (1900)

D’origine poitevine et mêlée à des mythes amérindiens par les colons français, « La chasse-galerie » est l’une des légendes les plus populaires au Québec. De tradition orale, la transcription écrite réalisée par Honoré Beaugrand en 1900 est devenue la version de référence. 8 bûcherons font un pacte avec le diable pour qu’il les emmène auprès de leur famille pour le Réveillon du Nouvel An. S’ils ne veulent pas perdre leur âme, ils devront respecter certaines conditions, comme par exemple ne pas jurer ou ne pas boire. Vous pouvez écouter et télécharger gratuitement le fichier mp3 correspondant à la lecture du texte sur le site litteratureaudio.com.

Mika et la chanson en cours de FLE!

Mika

actualites.leparisien.fr

En ce mois de juillet et de vacances pour tous (ou presque!), j´ai décidé de poster un billet entraînant qui, j´espère vous donnera envie de danser, de chanter et d´apprendre le français (ou de continuer à l´apprendre pour vos élèves!!!). Beaucoup de prétentions vous me direz…J´ai décidé de vous parler de l´artiste Mika que vous devez très certainement connaître ou du moins, ses chansons!

Mika est un chanteur, auteur-compositeur international. Il est né au Liban, a vécu à Paris et à Londres et vous l´aurez compris, il parle parfaitement français et anglais! Vous connaissez forcément son premier single « Relax, take it easy ». Ce que vous ne savez peut-être pas c´est qu´il parle aussi espagnol! Sa chanson, « Live your life », est même la chanson du spot de « San Miguel » (Attention, l´abus d´alcool est dangereux pour la santé!!!). Vous pouvez l´écouter sur toutes les radios, c´est même un des tubes de l´été!

Mika parcourt le monde, c´est une vraie star en France, il participe à de nombreux programmes de télé, festivals un peu partout, concerts (…) et il a reçu beaucoup de récompenses!

Ce qui est très très motivant pour les élèves de français, ici en Espagne, c´est de travailler la chanson en cours avec son professeur, et c´est encore mieux si la chanson est actuelle et invite à danser! La chanson « Elle me dit » de Mika est sortie en 2011 et est un vrai tube en France, mais aussi, ici, en Espagne, dans les établissements scolaires. Sur le net, on peut voir différents clips sur cette chanson, réalisés par des élèves de français avec leurs professeurs. Je trouve que c´est très motivant, la chanson est une très bonne façon d´apprendre le français et travailler de cette façon, donne vraiment envie d´apprendre, vous ne trouvez pas? Voici quelques exemples de clips que j´ai trouvé sur Internet, de telles initiatives méritent d´être remarquées! Bravo à tous! « C´est cool d´apprendre le français », comme diraient les jeunes et ça met de bonne humeur!

Bonne journée à toutes/tous!

Si ce billet vous a intéressé, vous pourriez aussi aimer :

Quand peinture et culture riment en classe de FLE

L’art de la poésie : idées pour la classe de FLE

Art de la bande dessinée en FLE

Les chansons de ZAZ en classe de FLE

Mika et la chanson en cours de FLE!

Pour recevoir chaque semaine les meilleurs contenus dans votre boîte e-mail, n’oubliez pas de vous inscrire à notre blog Fan de FLE !

Et pour plus d’idées, infos et matériel, retrouvez-nous sur Pearson FLE