Qu’est-ce que la méditation en classe et comment l’appliquer avec nos élèves de FLE ?

Comme une nouvelle semaine se profile, un nouveau billet FLE est là ! Nous avons  décidé de parler de la pleine conscience pour les enfants. Nous vivons dans un monde agité, nous courrons sans cesse après le temps. Ce n’est pas la question, mais  : à quoi bon ?! Cette course que nous menons en permanence et qui, finalement, rythme nos vies, agite nos enfants et résultat des courses : ils sont stressés et fatigués. Qu’est-ce que ça veut dire exactement ? À quoi sert la pleine conscience et comment l’appliquer en classe, avec nos élèves, c’est le programme que je vous propose cette semaine !

Définition : la pleine conscience désigne la conscience vigilante de ses propres pensées, actions et motivations. La méditation de pleine conscience ou « mindfulness » est un état psychologique qui centre l’individu sur le moment présent. Le principe peut paraître simple, il s’agit en fait de ramener son attention sur le moment T, d’examiner les sensations qui nous envahissent et nous quittent, d’apprécier les sensations agréables.

Principe : On parle souvent du temps qu’il fait. En classe, on fait la météo, mais parle-t-on de la météo de chacun ? Prend-t-on le temps de demander à nos élèves : Quel temps il fait aujourd’hui à l’intérieur de toi ? On parle tellement maintenant des émotions et d’apprendre à les gérer que passer par la méditation permet aux élèves d’entrer en contact avec eux-mêmes, de gérer ses émotions et d’améliorer leurs relations aux autres.

Méditer pour … :

  • Méditer pour mieux apprendre
  • Méditer pour mieux se concentrer
  • Méditer pour se calmer
  • Méditer pour enrayer grande partie des difficultés scolaires
  • Méditer pour être équilibré émotionnellement parlant
  • Méditer pour nous aider à résoudre les conflits

Et puisque cet état de conscience vigilante est un facteur essentiel pour la libération, de nombreuses écoles ont décidé de l’appliquer en classe, de manière systématique. D’ailleurs, de plus en plus de personnes en sont convaincues : la méditation devrait être enseignée à l’école et intégrer les emplois du temps de tous les enfants, au même titre qu’un cours de maths ou de sciences.

L’avantage de le faire en français est que l’on peut guider nos élèves, ils nous écoutent et cet état de concentration leur permet de nous écouter pleinement, en français ! Et c’est très intéressant d’explorer tout cela au niveau de la langue. Il suffit de préparer des petits textes simples, dans lesquels on énumère les parties du corps, les unes après les autres, on parcours notre corps, on ressent des choses et on l’exprime en français ! Essayez, vous allez être supris(e)s et vos élèves en redemanderont ! Et si les résultats de nos élèves s’améliorent, alors là, que demander de plus ?!

Exemple d’exercice pratique : Plusieurs exercices simples peuvent être menés tout simplement, très rapidement, en début de cours, pendant la récréation, après la récréation, suite à un problème en classe, etc. L’objectif étant de développer la pleine conscience du corps, la conscience de la respiration, la conscience des différentes parties du corps et la conscience de l’énergie qui anime notre corps. On peut proposer les exercices en observant diverses positions : assise, debout, couchée. On peut aussi faire de la méditation guidée ou silencieuse.

Soyons bien conscients aussi, nous parents, que notre vie est souvent soumise à une accélération du temps qui est épuisante. N’infligeons pas cela à nos enfants ! Prenons le temps !

Bonne semaine 😉 !