Se marquer des challenges pour la nouvelle année !

Quels sont vos challenges pour cette nouvelle année ? Comme à chaque rentrée, je vous invite à prendre le temps de definir l’année qui se profile et comme on ne reste jamais sur ses acquis (qui mieux que nous pour le savoir !), on va se marquer des challenges à relever ! Qu’en pensez-vous ? Alors, avant tout, on peut se demander qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Qu’est-ce qu’un challenge en classe de FLE ? Pour en savoir plus, je vous invite à lire ce billet.

Pour commencer et pour être sincère, avouons que le travail d’enseignant implique en lui-même de relever des défis. On nous demande d’assumer plusieurs rôles, on se retrouve à affronter des situations complexes, on est face à des classes surchargées et hétérogènes, on a un lourd programme et on manque de temps, etc. La liste pourrait continuer, ce sont les défis quotidiens face auxquels nous sommes confrontés. Admettons qu’on y fait face sans trop de difficultés, de la meilleure manière qu’il soit, je viens ici parler d’autres challenges et que l’on va se proposer à soi-même ! Notre métier est loin d’être monotone et pour se sentir sans cesse motivé, il est nécessaire de « se recycler » et de continuer à « se former » pour évoluer et ne pas rester ancré dans nos pratiques. Donc, je me lance des défis à moi-mêmes ! Ça veut dire que je décide de changer quelque chose dans mes pratiques de classe. Que souhaitez-vous modifier ou apporter ? À vous de voir… Rappelez-vous, l’année dernière, à la même époque, on parlait d’objectif DELF.

Relever des défis : tout comme les projets font partie de notre méthodologie, l’idée des défis c’est de proposer aux élèves, un projet commun, à réaliser dans un temps donné. L’idée est que les élèves coopèrent, travaillent en équipe et s’entraident, autour d’une idée commune. Voici quelques idées : cartes défis pour réviser, réaliser un programme radio, préparer une exposition, présenter sa ville, créer un guide touristique, créer un journal de classe, etc. L’aspect positif, c’est sans aucun doute le côté humain, le fait que tout le monde poursuive le même objectif et donc cherchent à l’atteindre. Vous savez à quel point c’est gratifiant pour l’enseignant de voir cette cohésion de classe !! S’habituer à laisser de la liberté aux élèves dans leur cheminement c’est finalement les aider à progresser. Apprenons à marquer de petites plages-horaires pour les « défis » dans nos emplois du temps.

Des challenges individuels et collectifs : Alors, oui, le professeur se lance des défis mais pour leur motivation personnelle, il est important que les élèves en relèvent aussi ! Vous êtes là pour leur proposer des activités ludiques basées sur l’envie de réussir. On n’a absolument pas besoin de réaliser un classement de nos élèves, je tiens vraiment à le souligner. Ça doit bel et bien être quelque chose de personnel. Les élèves peuvent progresser en totale autonomie et évaluer eux-mêmes s’ils maitrisent ou non la compétence en jeu. Dans les activités, on pense bien entendu à établir des niveaux de difficultés. Une fois habitués, les élèves se prennent rapidement au jeu et demanderont eux-mêmes à réaliser ces activités « challenges ». C’est encourageant de voir qu’on y arrive et on veut en faire plus pour se surpasser !

Un de nos premiers challenges à tous devrait être celui d’être positif(-ive), et de le rester ! Pas si simple parfois, mais si on persévère, on peut transformer ce défi (et n’importe lequel d’ailleurs !) en habitude et ça c’est vraiment top ! Finalement, qui dit challenge dit motivation et que serait de notre profession sans motivation et sans émotions… Je vous laisse méditer en lisant cet article : « Pourquoi relever un défi par jour pour réussir ? »

Allez, c’est à vous de jouer ! Bons challenges !