Des idées et explications pour utiliser la carte mentale

On parle beaucoup efficacité, motivation, apprentissage efficace (…). La carte mentale est une bonne manière de mêler tout ça ! Cette semaine, nous allons découvrir un peu plus ce qu’est la carte mentale, quelles sont les utilités en classe de FLE et comment les créer facilement. Êtes-vous au point sur les cartes heuristiques ? Comment les lire ? Comment les construire ? etc. 3-2-1, c’est parti ! 

Alors, commençons par une petite expérience si vous voulez bien. Que vous vient-il à l’esprit quand vous entendez le mot « maison »? Il est bien dommage qu’on ne puisse pas intéragir sur le blog car vos réponses m’intéressent ! Il est évident que si on entend « maison », on visualise automatiquement une maison ou on voit l’image de notre propre maison. C’est ainsi que nous fonctionnons. L’aspect visuel est doncomniprésent.

Comment réagit notre cerveau ? Le savez-vous ? Après ce qu’on vient de dire, on comprend facilement que notre cerveau pense en images et en couleurs ! C’est fantastique, non ? Tout cela est passionnant et si on transpose tout cela au monde de l’éducation et de l’enseignement, on comprend qu’on peut réaliser de bien belles expériences !

On peut réaliser de très belles cartes grâce à de nombreuses applications et logiciels disponibles sur Internet. Or, l’intérêt de faire ses propres cartes soi-même et manuellement est une bonne manière d’individualiser les apprentissages. On peut aussi les construire en groupe, cela est très intéressant. Tout dépend de l’utilité qu’on veut lui donner et dans quel contexte on l’utilise. C’est en passant par la représentation,  qu’on s’approprie l’apprentissage, il s’agit de traduire un message écrit et de le représenter sous forme de schéma appelé, carte mentale. Au début, entrainez-vous avec de petits textes : demandez à vos élèves, en groupe de traduire quelques phrases d’un cours sous forme de carte mentale ! Les mots ont aussi leur place sur la carte, puisque selon la défintion, il s’agit d’une représentation graphique avec des mots et des dessins.

Comment s’y prendre ? Commencer par faire la liste de toutes les idées sous forme de mots ou de mots clés. Ensuite, regrouper ces idées en sous-thèmes, puis dessiner une branche par idée générale. Lorsqu’on représente ces idées, on associe une couleur à chaque idée, puis, on ajoute de petits dessins.

Je vous conseillerais donc de vous entrainer en classe avec les élèves. Commencez par faire de petites cartes toutes simples avec peu de branches et peu d’exemples. Une fois que les élèves ont compris le système, je suis persuadée qu’ils continueront à passer par la représentation sous forme de carte mentale car le visuel l’emporte !!

Alors, dans quels cas passer par la carte mentale ? Je fais mes cartes pour :

  • mémoriser
  • prendre des notes
  • préparer un exposé
  • faire des fiches de révision
  • etc.

Un gros avantage de la carte mentale c’est que les élèves sont vraiment acteurs ! Ce sont eux qui la produisent, qui la dessinent, qui la conçoivent. La carte mentale en classe peut susciter le débat, c’est intéressant, chacun a l’opportunité de s’exprimer, ils confrontent leurs idées et leurs points de vue et font ensuite évoluer tout ça ! Que du positif !

Si on travaille la carte mentale en primaire ou en secondaire peu importe, l’important est de savoir qu’ils s’agit d’une ressource efficace. On peut commencer par présenter cette ressource sous le nom de « carte de représentation des idées » pour y aller progressivement. Si on commence en primaire avec la carte mentale, et dans toutes les matières, on offre aux élèves la possibilité d’apprendre une bonne méthode pour apprendre à apprendre des leçons ! Et cela ne sera pas de trop pour leur entrée au collège ! Ce sont de bonnes habitudes d’étude que nous devons transmettre à nos élèves et la carte mentale en est une ! N’hésitez pas à l’utiliser : la carte mentale ça marche dans toutes les matières et à tous les âges !