Soyons positifs, pensons pédagogie positive !

Soyons positifs, pensons pédagogie positiveIl n’y a aucun doute, un enseignement réussi implique motivation de la part des élèves et cela, nous oblige, nous, enseignant(e)s à prendre les décisions adéquates. À plusieurs reprises, nous avons parlé de défis, dans nos billets FLE. Je suis convaincue que les personnes qui ont des défis à relever et qui les affrontent dans un environnement positif et encourageant, grandissent, apprennent et se sentent bien. Et cela répond parfaitement au rôle de l’enseignant. Vous l’aurez bien compris, cette semaine, nous allons parler de pédagogie positive en classe de FLE, alors soyez prêts et soyons positifs !

Voici quelques pistes à exploiter et appliquer en classe si ce n’est pas déjà fait :

  • Créer un climat de classe positif : pour garantir un apprentissage gagnant.
  • L’enseignant est le garant de ce climat positif.
  • L’enseignant doit sentir que ses élèves sont importants et inversement, les élèves doivent sentir que leur professeur est important. Le sentiment d’appartenir à un groupe est fort et cette connexion est importante pour le bien-être de chacun et comme base solide pour un apprentissage réussi.
  • N’oubliez jamais de féliciter et d’encourager vos élèves !
  • Utiliser un système de récompense(s) et n’ayez pas peur de le faire ! : de nombreuses études démontrent que si le système de récompense est juste et adapté au contexte et à l’élève, alors le processus d’enseignement-apprentissage sera efficace.

Quelle est la différence entre encouragement et compliment ? Il ne faut surtout pas tomber dans l’excès de compliments ni envers nos élèves ni envers nos enfants. De nombreuses études démontrent que les résultats ont un effet averse à ce que l’on attendait. En effet, si je dis à mes élèves (ou enfants) que le dessin qu’ils ont fait est magnifique, une fois et encore une fois, et ainsi à chaque dessin, ces derniers ne voient plus l’intérêt à innover, à essayer de mieux faire si tout ce qu’ils font reçoit, en échange, une pluie de compliments. Mais alors quelle est l’attitude correcte ? On ne doit donc pas complimenter nos élèves (ou enfants) ? Les compliments ne sont bien entendu pas bannis, mais un compliment doit être justifié, raisonné et expliqué à l’élève. En effet, cela veut dire que je dois davantage porter mon attention et donc mon jugement, sur les efforts, sur le processus.  Si je construis mes remarques par rapport au résultat (au travail), j’apporte des détails, mes commentaires seront alors perçus comme des encouragements et ça change tout ! Le mot « encouragement » sous-entend motivation. On est tous d’accord, si je reçois des encouragements, je suis motivé(e), j’ai envie de poursuivre, de faire mieux, de me surpasser.

Nous pourrions creuser un peu plus à ce sujet, mais une chose est sûre, de nombreuses études analysent depuis quelques années cette pédagogie positive. Voici une vidéo qui va vous plaire, je l’espère :

Alors, soyons joyeux et marquons nos cours de petits mots positifs, d’encouragement et de bonne humeur !

Si ce billet vous a intéressé, vous pourriez aussi aimer :

Comment évaluer le niveau des élèves en français dès la rentrée ?

Comment bien se préparer aux épreuves du DELF ?

C’est la rentrée : idées et astuces pour les premiers cours de FLE

Trois idées pour bien commencer l’année scolaire

Des astuces en lecture FLE pour améliorer son français cet été

Les sessions du Séminaire de Formation pour Enseignants de Français

Pour recevoir chaque semaine les meilleurs contenus dans votre boîte e-mail, n’oubliez pas de vous inscrire à notre blog Fan de FLE !

Et pour plus d’idées, infos et matériel, retrouvez-nous sur Pearson FLE