Le français de Belgique : caractéristiques

Le français de BelgiqueLe français de Belgique : quelles sont ses caractéristiques ? Nous, professeurs de FLE, nous sommes habitués à traiter dans nos cours le thème de la francophonie et de la langue française dans le monde. Cette semaine, nous allons découvrir le français de Belgique et ses caractéristiques. Il faut tout d’abord savoir que le français est une des trois langues officielles de la Belgique et il y aurait plus de 40% de francophones, ce qui n’est donc pas négligeable. Si nous devons faire la liste des différences entre le français de France et de Belgique, nous ne pouvons pas ne pas parler de culture et donc de rivalité entre les Français et les Belges.

Même si la France et la Belgique sont deux pays limitrophes, il existe une rivalité franco-belge, une rivalité toujours « bonne enfant » entre voisins, comme le prouvent les blagues françaises  qui prennent pour cible, on le sait bien, les Belges. Cependant, soulignons que les Belges font de même envers les Français. La bande annonce du film ci-dessous vous en donnera un bref aperçu.

Alors, quelles sont les différences entre le français de France et de Belgique ? Voyons ensemble le français de Belgique et ses caractéristiques :

Les accents belges : en Belgique, il y a différents français régionaux, c’est-à-dire des dialectes du français commun. Globalement ces différents dialectes sont compréhensibles même s’il y a de nombreux mots méconnus pour les Français. On dit souvent qu’il y a autant d’accents belges que de villes. Pour les découvrir, je vous invite à prendre un cours de belge avec l’extrait du premier film, ci-dessous. L’accent ou les accents belge(s) est une des caractéristiques premières du français de Belgique. Comment le definir ?

Belgicismes : il y a quelques semaines, nous avons publié un billet qui portait sur les hispanismes et les gallicismes. Nous nous intéressons désormais à une autre caractéristique du français de Belgique : les belgicismes qui sont très nombreux. Car, une autre différence non négligeable entre le français de France et le français de Belgique se situe au niveau du vocabulaire. En parlant de belgicismes, nous nous référons à ces mots ou expressions propres à la Belgique mais provenant du français de France. Souvent, ce sont des expressions françaises qui perdurent en Belgique mais ne sont plus employées en France. Voici un site d’ailleurs intéressant à ce sujet puisqu’il recense une liste complète de mots propres au français, celui de nos amis les Belges. Alors, en résumé, le français de Belgique est une langue riche, qui s’est enrichi de mots nouveaux, qui, eux-mêmes, tirent leur origine de la langue française ou du néerléandais (dû au choc des cultures flamande et wallonne). Souvent, on croit que la différence se résume à l’usage de septante et nonante pour les Belges, mais pas du tout ! Comme nous l’avons déjà souligné à plusieurs reprises dans nos billets, la langue est en constante évolution. Rappelez-vous, nous avions abordé le sujet lors de notre article sur le français du Québec.

Petit cours de vocabulaire : Lorsqu’un Belge dit …, pour les Français cela signifie … :

  •  rester paf = rester bouche bée
  • la drache = une grosse averse
  • toquer à la porte = frapper à la porte
  • manneke = sert à appeler quelqu’un de manière affective
  • il fait caillant ce matin = il fait très froid
  • à tantôt = à tout à l’heure
  • ah ben oui peut-être = non (très logique !)
  • une fois = un peu
  • … La liste est longue, amusez-vous avec vos élèves, faites-les deviner le sens d’expressions ou de mots typiques belges.

Les Belges célèbres : et finalement pour montrer à vos élèves que les francophones de Belgique sont nombreux et connus, faites un petit sondage en classe. Quelles sont les personnalités belges que vous connaissez ? Tentez le coup ! À quelle réponses s’attendre ? Et s’ils donnent leur langue au chat, n’hésitez pas à vous munir de petites devinettes qui leur permettra d’en savoir plus sur la culture belge. Voici quelques noms importants (parmi tant d’autres) : Tintin (qui nous donnent pied à parler bien sûr de la BD) – Cécile de France – Stromae – Jean-Claude Van Damme – Amélie Nothomb – Annie Cordy – Jacques Brel – (…)

Et pour terminer sur une petite touche d’humour le billet de cette nouvelle semaine, voici de quoi illustrer en classe, en images, tout ce que l’on vient de voir concernant le français de Belgique et ses caractéristiques. Pour commencer, voici un extrait du film Il était une fois, les différents accents au sein même de la Belgique y sont représentés.

Voici un autre film très drôle sur la Belgique et la France, leurs « rivalités », mais aussi les différents accents, propres à chaque pays (Rien à déclarer de Dany Boon) :

Vive la francophonie et la richesse des français 🙂

Si ce billet vous a intéressé, vous pourriez aussi aimer :

– Différences du français de France et du Québec

– Caractéristiques du français de Suisse

Pour recevoir chaque semaine les meilleurs contenus dans votre boîte e-mail, n’oubliez pas de vous inscrire à notre blog Fan de FLE !

Et pour plus d’idées, infos et matériel, retrouvez-nous sur PearsonFLE

Une réflexion au sujet de « Le français de Belgique : caractéristiques »

  1. Ping : Le français de Belgique : caracté...